Sports Autres sports

Un Amossois d'origine évolue avec les KEBS de Québec 0

Par Guy Lacroix

Originaire d Amos, mais Trifluvien d adoption dès l âge de trois ans, Sébastien Salois (#30) fait partie de l équipe professionnelle de basketball des KEBS de Québec. (Courtoisie KEBS de Québec)

Originaire d Amos, mais Trifluvien d adoption dès l âge de trois ans, Sébastien Salois (#30) fait partie de l équipe professionnelle de basketball des KEBS de Québec. (Courtoisie KEBS de Québec)

Après Charles Fortier, un autre Amossois d'origine, Sébastien Salois, fait partie de l'équipe professionnelle de basketball les KEBS de Québec.

Sébastien Salois a vu le jour à Amos en 1985 et a aujourd'hui 25 ans. Son séjour dans la ville pionnière de l'Abitibi fut toutefois de courte durée car dès l'âge de trois ans, ses parents ont pris le chemin de Trois-Rivières pour s'y installer.

Avec un gabarit de 6 pieds et 5 pouces à 200 livres, Sébastien Salois a notamment évolué avec le séminaire de Trois-Rivières au poste d'ailier. On le dit fort, agressif et rapide. Il a été choisi en deuxième ronde par les KEBS au dernier encan d'octobre 2010 de la Premier Basketball League (PBL), circuit dans lequel l'équipe évolue depuis trois ans. Il fait actuellement partie des trois réservistes dont dispose la formation.

Il avait auparavant complété son année senior avec les Wildcats de l'Université Northern Michigan en première division de la National College Athletic Association (NCAA). Il a décroché le titre convoité du All-Academic Team et le trophée remis au meilleur sixième joueur. Il a aussi participé à la Classique canadienne des étoiles de moins de 19 ans en 2004.

Sébastien «SNAKE» Salois possède ce surnom depuis de nombreuses années, peut-on lire sur le site des KEBS. Il le doit, semble-t-il, à sa rapidité d'exécution sur le terrain et à un lancer spécial de basketball inventé par son père, autrefois joueur dans le collégial AAA à Sherbrooke et maintenant perpétué par Sébastien et son frère aîné.

Seule équipe professionnelle de basketball au Québec, les KEBS font partie des huit formations qui composent la PBL avec Halifax, Saint-John, Vermont, Rochester, Kentucky, Dayton et Lawton. La ligue est la deuxième en importance en Amérique du Nord après la NBA et ses filiales.

On peut suivre les activités des KEBS grâce au site www.kebsdequebec.com.

Plus de détails dans le prochain journal Le Citoyen.