L’artisanat revient en force à Pikogan

Guy Lacroix guy.lacroix@tc.tc
Publié le 18 février 2016

De gauche à droite, Marie-France Moreau, agente de développement économique, David Kistabish, Chef de la communauté, et Rose Mapachee, artisane, lors de la coupure du ruban pour l’inauguration du local.

©Photo gracieuseté

Le Regroupement des Artisanes de Pikogan a repris ses activités à l'automne 2014 et un local a été inauguré. L’objectif est de redonner le goût à la communauté de créer et de développer d’autres projets culturels.

«L’objectif premier est de voir nos gens reprendre leurs activités culturelles, a indiqué Françoise Ruperthouse, conseillère responsable du dossier. Des recherches en région nous ont permis de constater qu’il y avait peu de production artisanale qui représentait les Algonquins. On souhaite que le projet permette d’améliorer la visibilité de notre culture sur la scène régionale.»

Une fois bien lancé, le projet pourrait devenir une locomotive. «Dans un deuxième temps, on espère que ça génère des ventes que nous pourrions réinvestir dans d’autres projets culturels. Nous avons déjà de petits contrats en prévision du prochain pow wow (en juin)», a fait savoir Mme Ruperthouse.

Le Regroupement des Artisanes de Pikogan est ouvert à toute la communauté et on souhaite transmettre les traditions auprès des jeunes en offrant des cours sur les techniques ancestrales.

Améliorer les conditions de vie des femmes et des familles, développer la communication et le sentiment de fierté sont d’autres objectifs visés par le Regroupement. Le local est situé à l’entrée de la communauté dans la maison qui a déjà abrité le développement socioéconomique.