Les Centraide de sept régions se regroupent en une nouvelle entité


Publié le 17 mars 2017

La campagne 2016 de Centraide a permis de recueillir 755 028 $ en dons sur un objectif de 800 000 $ en Abitibi-Témiscamingue. Une somme en diminution en comparaison avec les années antérieures.

©Photo gracieuseté

Centraide Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec a décidé de s’unir avec six autres Centraide de la province pour créer une nouvelle corporation. Ils estiment que la nouvelle structure sera plus efficace et permettra de mieux répondre à la mission locale.

Les Centraide ne s’en cachent pas. Au cours des dernières années, les dons reçus de la population ont soit diminué ou, au mieux, sont demeurés les mêmes selon les régions. En Abitibi-Témiscamingue et dans le Nord-du-Québec, Centraide a recueilli 755 028 $ en 2016 sur un objectif de 800 000 $.

En 2015, les dons avaient atteint 780 000 $ après quelques années autour de 900 000 $. Outre une diminution des dons, d’autres facteurs ont poussé Centraide à amorcer une réflexion à l’hiver 2014, notamment les attentes différentes des donateurs d’aujourd’hui. L’importance de la technologie, les changements démographiques et la concurrence accrue ont aussi été des éléments menant vers le changement qui se dessine.

Les nouveaux partenaires

La nouvelle organisation permettra à Centraide Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec de s’associer avec les Centraide du Centre-du-Québec, de Gatineau, de Lanaudière, de la Mauricie, de Richelieu-Yamaska et Centraide Sud-Ouest du Québec. Malgré que le regroupement englobe des régions différentes à maints égards, Centraide Abitibi-Témiscamingue assure qu’elles seront mieux desservies.

«Ce regroupement permettra d’accroître nos investissements dans la communauté, de renforcer la capacité des organismes communautaires à répondre aux besoins locaux, de fournir un service hors pair à nos partenaires en milieu de travail, à nos bénévoles et volontaires ainsi qu’à nos donateurs», affirme-t-on dans un communiqué de l’organisme.

Une nouvelle gouvernance et une nouvelle structure organisationnelle seront instaurées et sont expliquées en ce début de 2017 aux partenaires de Centraide dans leur région respective. Plusieurs rencontres ont eu lieu, notamment avec les organismes soutenus par Centraide et avec certains partenaires.

Les membres devront approuver

Un acte d’accord pour unir les Centraide sera préparé et chaque conseil d’administration devra l’approuver. Réunis ensuite en assemblée extraordinaire, les membres devront aussi donner leur aval. D’ici là, chaque Centraide continue d’opérer comme d’habitude et fera l’annonce des résultats de campagne et des investissements communautaires au cours des prochains mois.

Les dons recueillis en Abitibi-Témiscamingue servent aux banques alimentaires, aux maisons des jeunes, aux centres de prévention du suicide, aux maisons de la famille et à différents organismes en santé mentale, entre autres.