Un rêve réalisé pour le CFP de Val-d'Or

Le ministre Proulx inaugure l'agrandissement de 10 M $


Publié le 20 mars 2017

Le ministre de l’Éducation Sébastien Proulx.

©Photo TC Média – Myriam Grenier

Après plus de 10 ans de peaufinage, d’attente et d’espoir, l'agrandissement du Centre de formation professionnelle de Val-d’Or, un projet de 10 millions $, a été inauguré.

L’inauguration s’est tenue lundi en présence du ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx, du député d’Abitibi-Est Guy Bourgeois, du ministre responsable de la région Luc Blanchette, des dirigeants de la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois (CSOB), de plusieurs maires de la Vallée-de-l’Or ainsi que des centaines d’élèves, partenaires et membres du personnel. Sur le coût total, 9 M $ proviennent du gouvernement du Québec un 1 M $ de la CSOB. On y a présenté une vidéo réalisée par Adama Productions.

«Le hall d’entrée est très impressionnant et certainement inspirant. On a un endroit moderne et stimulant avec des formations à la fine pointe. Il permet de renforcer la motivation des jeunes à poursuivre leurs études et à accéder au marché du travail rapidement. Ils pourront étudier dans la région et y rester pour travailler», a mentionné le ministre Proulx.

Le directeur du CFP de Val-d’Or, Jean-François Pressé.
Photo TC Média – Myriam Grenier

Des embûches

Il aura fallu plus de 10 ans et diverses embûches pour mettre finalement les pieds dans cet immense et moderne bâtiment.

«À partir d’une page blanche, on peut arriver à de grands accomplissements. J’ai le privilège de vivre ce moment unique dans une carrière, soit de voir se réaliser ce projet novateur et inspirant pour les élèves actuels et les générations futures. Le but était d’avoir notre endroit à nous, au même titre que les élèves universitaires et collégiaux, afin d’offrir un autre choix pour les études», a mentionné le directeur du CFPVD, Jean-François Pressé.

«Ce projet a permis au Centre de se doter de cinq nouvelles salles de classe, d’un atelier de soudage, d’une sècherie pour l’usine-école en traitement du minerai, de salles diverses, bientôt d’un centre d’enseignement par simulateur minier et de salles de conférence», a-t-il énuméré.

Après l’agrandissement viendra le projet de résidences étudiantes et d’un centre de la petite enfance. «Le projet va bon train. On espère le voir se concrétiser d’ici un an ou un an et demi», a souhaité M. Pressé.  

Aide financière bonifiée

Lors de son passage à Val-d’Or, le ministre Proulx a annoncé la bonification de la mesure Soutien de l’offre régionale en formation professionnelle. Celle-ci est passée de 160 311 $ à 310 311 $ en 2016-2017 pour l’Abitibi-Témiscamingue.

«L’argent servira pour le démarrage de petites cohortes professionnelles, possiblement autour de 85 à travers le Québec. Avant, si une cohorte devait atteindre neuf inscriptions, on attendait un an avant de la donner si on n’avait que huit personnes, a-t-il mentionné.

«Mais l’année suivante, ça ne voulait pas dire que le nombre était atteint. Certains changeaient de choix de carrière ou déménageaient dans une autre région pour suivre la formation. Avec la bonification, on veut répondre aux besoins des élèves et aux attentes du marché du travail», a ajouté le ministre.

«On a besoin de main-d’œuvre qualifiée et le diplôme d’études professionnelles demeure essentiel pour le développement de notre région», a quant à lui indiqué Luc Blanchette.

Le CFP de Val-d’Or tiendra une journée portes ouvertes mercredi, de 9h à 20h.

Le CFP de Val-d'Or a désormais son entrée principale à lui.
TC Média - Myriam Grenier

Le CFP en 2016:

- 300 diplômés

- 49 élèves internationaux originaires de 21 pays

- 546 élèves

- 1321 travailleurs formés en entreprise

-  40 000 $ remis en bourse

-  13 programmes de formation

-  Formations axées sur les besoins du marché du travail