Il y aura un carrefour giratoire face au Canadian Tire


Publié le 19 avril 2017

Le carrefour giratoire sera aménagé à l'intersection de la route 111, de la rue des Métiers et du prolongement éventuel de la rue Bellevue.

©Photo gracieuseté

La Ville d'Amos a finalement accepté la proposition du ministère des Transports (MTQ) et ira de l'avant avec l'aménagement d'un carrefour giratoire sur la route 111 pour l'accès au futur développement commercial qui comprendra le nouveau Canadian Tire.

Le partage des coûts se fera entre la Ville et les promoteurs associés au projet, soit ceux du Domaine BelleVie et du futur Canadian Tire. La participation de la Ville au projet, en incluant le pavage, les bordures et l'électricité, devrait être de l'ordre de 58 % des coûts.Le conseil municipal a adopté une résolution en ce sens lors de sa séance du 18 avril. Il privilégie donc le carrefour giratoire à un feu de circulation à l'intersection de la route 111, de la rue des Métiers et du prolongement de la rue Bellevue.

«Au départ, on devait aménager un feu de circulation à nos frais. Mais après discussions avec le MTQ et la Sûreté du Québec, l'option d'un carrefour giratoire devenait de plus en plus intéressante. D'autant plus que nos négociations ont mené à un partenariat avec le Ministère, qui assumera une bonne part des coûts», a fait valoir le maire Sébastien D'Astous.

Engagements de la Ville

La Ville s'engage d'abord à modifier l'étude de sécurité et de circulation pour prendre en compte l'aménagement d'un carrefour giratoire, incluant l'estimation des coûts. «Il se pourrait que l'étude actuelle soit suffisante, mais on doit s'en assurer», a précisé M. D'Astous.

Elle confie de plus la gestion du projet, allant de la conception des plans jusqu'à la réalisation des travaux, au Ministère. Celui-ci verra aussi aux autres aménagements recommandés dans l'étude de sécurité et de circulation.

Partage des coûts

Quant au partage des coûts, il est encore trop tôt pour avancer des chiffres. Mais selon M. D'Astous, la Ville devrait défrayer environ l'équivalent du coût de l'installation d'un feu de circulation ainsi que la réalisation de certains aménagements, alors que le Ministère assumera les autres frais.

En revanche, on sait d'ores et déjà que le carrefour giratoire ne sera pas aménagé à très court terme. La Ville devra donc payer pour la solution temporaire qui sera aménagée entre-temps.

 

Les rues seront construites cet été

La Ville d'Amos a octroyé le contrat pour le prolongement des rues Bellevue et de la Brasserie pour son futur développement commercial à Galarneau Entrepreneur Général, le 18 avril. L'entreprise a présenté la plus basse soumission conforme à 3 293 688 $ incluant les taxes.

Le partage des coûts se fera entre la Ville et les promoteurs associés au projet, soit ceux du Domaine BelleVie et du futur Canadian Tire. La participation de la Ville au projet, en incluant le pavage, les bordures et l'électricité, devrait être de l'ordre de 58 % des coûts.

«Les travaux auront lieu cet été comme prévu. Jusqu'à maintenant, on respecte notre échéancier dans ce projet», a fait valoir le maire Sébastien D'Astous.