Sections

Val-d'Or aura un nouveau centre multisports


Publié le 20 avril 2017

Le Secrétaire parlementaire pour les sports dans le gouvernement Trudeau, Stéphane Lauzon, le maire Pierre Corbeil et le député provincial d'Abitibi-Est, Guy Bourgeois, devant la maquette du futur centre multisports.

©TC Média - Marc-André Landry

Quelques mois à peine après avoir déposé officiellement sa demande, la Ville de Val-d'Or a reçu la confirmation que son projet de centre multisports pourra voir le jour, grâce à la participation financière d’Ottawa et Québec.

L'annonce en a été faite conjointement, jeudi, par le Secrétaire parlementaire pour les sports dans le gouvernement Trudeau, Stéphane Lauzon, le député provincial d'Abitibi-Est, Guy Bourgeois, et le maire Pierre Corbeil.

Le futur centre multisports, un projet de 11,8 M $, sera adjacent à la polyvalente Le Carrefour. Il prévoit notamment deux gymnases triples, une palestre, un mur d'escalade et une surface synthétique amovible pour la pratique de plusieurs sports comme le soccer, le tennis, le badminton, le basketball, le volleyball et la gymnastique. L'endroit, qui sera ouvert à la population et profitera à la clientèle étudiante, sera aussi doté de gradins et d'une salle multifonctionnelle.

Les plans et devis seront élaborés dès 2017, dans le but de commencer la construction en 2018, pour une ouverture en 2019.

Besoin criant

Le besoin d'une telle infrastructure était criant, notamment pour le club de gymnastique Gymkara, qui doit composer avec des installations peu adaptées et vétustes, au sous-sol de l'église St-Sauveur.

Pour le maire Pierre Corbeil, la concrétisation du projet est le fruit d'un beau travail d'équipe des élus, mais aussi de la persévérance et le l'implication d'un groupe de citoyens qui a participé à sa réalisation.

«Il fallait doter notre club de gymnastique d'installations adéquates et ajouter de la capacité pour la pratique de plusieurs disciplines en hiver, explique-t-il. Le projet a été développé par un comité bénévole qui a permis de cibler tous ces besoins. En fin de compte, l'idée de faire visiter les installations de gymnastique au ministre Proulx, en septembre dernier, a été déterminante pour que le dossier chemine rapidement.»

Député fier

Le député Guy Bourgeois était très ému lors de l'annonce, lui qui a pu constater de près la détermination des dirigeants de Gymkara.

«Ça me rend très fier qu'on en arrive à cette annonce après seulement huit mois, au bénéfice de la population et de nos jeunes. On sait très bien que c'est le genre de dossier qui peut prendre beaucoup de temps. C'est grâce au bon travail de tous les partenaires qu'on y est arrivés.»

Financement

Notons que le financement du projet sera assumé à parts égales entre Québec, Ottawa et le milieu valdorien, à raison de 3,9 M $ chacun. La Ville de Val-d'Or fera le point prochainement sur les détails de cet investissement local, qui proviendra à la fois des fonds publics et de différents partenaires, publics et privés.

Gymkara jubile

Présente à la conférence de presse, la présidente du club Gymkara, Julie Arseneault, n'a pas caché sa grande joie. «On était impatients d'en arriver là depuis plusieurs années. Notre clientèle a doublé, mais nos plateaux n'étaient pas adaptés. Notre plafond était trop bas pour le trampoline et on avait des problèmes de ventilation et d'infiltration d'eau. Le futur centre multisports va nous permettre de doubler nos espaces et continuer à développer le club», a-t-elle commenté.