Sections

Julie Arseneau tente sa chance dans Belvédère


Publié le 3 octobre 2017

Julie Arseneau

©Photo - Gracieuseté

Impliquée dans la communauté depuis longtemps, Julie Arseneau se lance en politique dans l’espoir de devenir conseillère du quartier Belvédère au sein du conseil municipal de Val-d’Or.

Au moment d’écrire ces lignes, Mme Arseneau et Èveline Laverdière étaient les deux candidates en lice dans Belvédère (le District 3) en vue des élections municipales du 5 novembre. «Je reconnais tout le beau travail qui a été fait, mentionne d’abord Julie Arseneau dans le communiqué annonçant sa candidature.

«Val-d’Or est sur une belle lancée et j’ai le désir de poursuivre sur cette lancée afin que notre ville continue de grandir et qu’elle devienne une ville de choix pour les familles, tout en administrant sainement les fonds publics», raconte-t-elle.

Native de Val-d’Or et résidente du quartier Belvédère depuis une quinzaine d’années, Mme Arseneau est mère de trois filles, directrice du terminus d’autobus Maheux et célébrante de mariages accréditée par le ministère de la Justice.

La candidate souligne que sa vision pour Val-d’Or porte sur quatre grands aspects, soit les familles, la sécurité publique, le sentiment d’appartenance et les espaces verts. Elle entend aussi encourager les Valdoriens à prendre leur pouvoir de citoyens en main. «La démocratie, c’est le pouvoir du peuple, et le pouvoir, c’est avoir un choix», soutient l’ancienne présidente du conseil d’établissement de l’école alternative Papillon d’Or.

Affirmant ne pas manquer de courage pour se présenter aux élections, Julie Arseneau signale être issue du milieu communautaire, ayant entre autres travaillé à la mise à jour de la politique familiale, en plus de s’impliquer dans divers organismes et conseils d’administration.

Vers un conseil de ville majoritairement féminin

Si la tendance se maintient, le prochain conseil municipal de Val-d’Or sera majoritairement féminin. Les conseillères sortantes Lorraine Morissette (Lac-Blouin/Centre-Ville), Karen Busque (Paquinville/Fatima), Céline Brindamour (Sullivan) et Sylvie Hébert (Bourlamaque/Louvicourt) n’avaient toujours pas d’opposition au moment d’écrire ces lignes, tandis que deux femmes (Èveline Laverdière et Julie Arseneau) étaient engagées dans Belvédère.

Deux autres luttes de quartier se dessinaient, soit dans Lemoine/Baie-Carrière (avec Annie Gareau et Marc Bernier) et dans Val-Senneville/Vassan (avec Léandre Gervais et Yvon Rodrigue). De son côté, le conseiller sortant Robert Quesnel était toujours le seul candidat dans Dubuisson, tout comme Pierre Corbeil pour le poste de maire.

Rappelons que les gens intéressés à se porter candidats aux élections municipales ont jusqu’à 16h30 vendredi (le 6 octobre) pour le faire, à l’hôtel de ville de leur localité, et ce, partout au Québec.