Sections

Mario Brunet et Martin Roy réélus à Amos

10 candidats se feront la lutte sur cinq postes


Publié le 6 octobre 2017

Les conseillers Martin Roy et Mario Brunet ont été réélus sans opposition au terme de la période de mise en candidature, le 6 octobre.

©TC Média - Martin Guindon

Il y aura des élections à cinq des sept sièges du conseil municipal d'Amos, dont celui de maire, le 5 novembre. En revanche, Mario Brunet et Martin Roy ont été réélus, n'ayant pas d'opposant à la date limite des mises en candidature, le 6 octobre à 16h30.

Ainsi, le maire sortant Sébastien D'Astous rencontre de l'opposition en la personne de Robert Audette. Élu au conseil en 2009, puis à la mairie en février 2015, M. D'Astous est en quête d'un premier mandat de quatre ans. Pour sa part, M. Audette en sera à sa huitième campagne électorale municipale, sa cinquième à la mairie.

Au siège #1, le conseiller sortant Yvon Leduc affrontera Aimé Masuka Pingi. Le premier a effectué un retour au conseil en 2015 après avoir siégé de 2002 à 2009. Le second en sera à sa deuxième campagne, après avoir été défait en 2015.

Deux nouveaux candidats convoitent le siège #3 laissé vacant par le départ de Robert Julien. Il s'agit de la femme d'affaires Nathalie Michaud et de Ghislain Roy, un retraité du secteur de l'assurance.

En poste depuis 2002, Denis Chandonnet devra quant à lui défendre son siège #5 contre Pierre Deshaies, qui œuvre dans le secteur de la santé. La femme d'affaires Micheline Godbout, élue sans opposition pour un premier mandat en 2013, affrontera quant à elle Réal Chandonnet, un retraité du milieu municipal.

Tracer sa voie

Mario Brunet se réjouit d'obtenir à nouveau la confiance de la population, lui qui avait aussi été élu sans opposition en 2013. Au terme d'un mandat rempli de réalisations d'envergure, il est maintenant heureux de pouvoir travailler à de nouveaux projets avec le prochain conseil.

«C'est sans doute un peu une question de hasard. On ne sait jamais réellement pourquoi on se retrouve seul sur un siège, alors qu'il y a de l'opposition sur d'autres. Mais je ne resterai pas à rien faire. Je veux notamment rencontrer les gens de la culture, même si rien ne dit que je conserverai ce dossier dans le prochain conseil. C'est un domaine qui m'intéresse et je veux essayer de projeter avec eux ce que pourrait être notre milieu culturel dans quatre ans», a-t-il indiqué.

Une marque de confiance

Pour sa part, le conseiller sortant Martin Roy y voit une belle marque de confiance de la part de la population. «Je suis très heureux, parce que j'ai beaucoup aimé l'expérience d'un premier mandat avec les dossiers que le maire m'avait confiés, soit l'environnement, les chemins ruraux, l'agriculture et la forêt. Je sens une certaine pression et j'ai bien l'intention de faire honneur à cette confiance qu'on place en moi», a-t-il déclaré.

Élu une première fois en 2013, le conseiller sortant entrevoit un autre mandat de taille. «Nous avons de grands défis à relever. On n'a qu'à penser à la 1re Avenue. C'est un grand projet. On veut dynamiser notre centre-ville, le rendre plus accueillant et facile d'accès. Il faudra être le plus facilitant possible pour nos commerçants pendant les travaux. Le dossier de la protection du lac Beauchamp en est aussi un très important, que l'on devra réaliser avec la Municipalité de Trécesson», a-t-il fait valoir.

 

Candidats en date du 6 octobre à 11h

Mairie

Robert Audette

Sébastien D'Astous (sortant)

Siège #1

Yvon Leduc (sortant)

Aimé Masuka Pingi

Siège #2

Martin Roy (sortant)

Siège #3

Nathalie Michaud

Ghislain Roy

Siège #4

Denis Chandonnet (sortant)

Pierre Deshaies

Siège #5

Mario Brunet (sortant)

Siège #6

Réal Chandonnet

Micheline Godbout (sortante)