Integra Gold extraira près de 30 000 tonnes de minerai à Val-d’Or

La société veut confirmer la richesse de la zone Triangle


Publié le 19 avril 2017

L’échantillonnage en vrac du minerai de la zone Triangle se concentrera surtout dans la structure C2, mais c’est la C4, située plus en profondeur, qui est la plus importante.

©TC Media - Patrick Rodrigue

Au cours des prochains mois, Integra Gold entend extraire plus de 25 000 tonnes de minerai de la zone Triangle, au sud-est de Val-d’Or. Ce minerai sera testé pour confirmer si le secteur peut devenir une mine.

La société a récemment entrepris un programme de forage de définition de 10 000 mètres sous terre en prévision de l’échantillonnage en vrac qui doit débuter au mois de mai. Les stations sont respectivement situées à environ 75 et 95 mètres de la surface.

«Nous prévoyons extraire de 25 000 à 30 000 tonnes de minerai, a spécifié Hervé Thiboutot, premier vice-président d’Integra Gold. Cet échantillon nous permettra notamment – on le souhaite – de confirmer la richesse du gîte, en particulier dans la structure C2, où nous avons des teneurs qui avoisinent les 10 grammes d’or par tonne de minerai sur des épaisseurs de 2 à 4 mètres. Nous en profiterons aussi pour confirmer les taux de récupération métallurgique de l’or en vue d’une mise en exploitation.»

Usinage à forfait

Le minerai en vrac ne sera pas traité à l’usine de l’ancienne mine Sigma-Lamaque, dont la remise en service nécessitera des travaux de mise à niveau. «Nous allons plutôt faire usiner le minerai à forfait. Même si l’usine Sigma-Lamaque nous appartient, ça ne vaut pas la peine d’entreprendre tout de suite les travaux de restauration uniquement pour ça», a fait savoir M. Thiboutot.

Toujours de hautes teneurs à Triangle

En parallèle, Integra Gold a aussi annoncé de nouvelles minéralisations à haute teneur dans la zone Triangle à la suite des données obtenues dans 18 sondages de mise en valeur provenant de 6930 mètres de forage.

Les meilleurs résultats pour la structure C2 obtenus vont de 9,53 à 13,95 g/T sur des épaisseurs variant de 1,96 à 4,40 mètres. Du côté de la structure C4, plus en profondeur, les résultats les plus prometteurs oscillent entre 9,06 et 15,71 g/T pour des épaisseurs de 2,16 à 5,58 mètres. «C’est particulièrement encourageant pour C4, étant donné que c’est la structure la plus importante de la zone Triangle», a mentionné Hervé Thiboutot.