Sections

La mine Beaufor inférieure aux attentes de Richmont


Publié le 13 juillet 2017

Si les résultats à Beaufor ont été inférieurs aux attentes, Mines Richmont a toutefois laissé entendre que le portrait devrait s’améliorer à partir de cet été, alors que le minerai devrait commencer à provenir davantage de zones parallèles plutôt que de la zone principale, aux teneurs plus faibles.

©TC Media - Patrick Rodrigue

Alors que la mine Island Gold a réalisé des performances au-delà des espérances de Mines Richmont au cours des trois derniers mois, il en va tout autrement de la mine Beaufor.

Au 30 juin 2017, la société minière de Rouyn-Noranda a déclaré une production de 31 249 onces d’or dans ses deux mines. La vente de 35 040 onces d’or lui a par ailleurs permis de déclarer des revenus trimestriels de 59,3 M $.

La bonne performance de Richmont est principalement attribuable à Island Gold. La mine de Dubreuiville en Ontario, où travaillent quelques Abitibiens, a ainsi produit 26 110 onces d’or, soit 42,9 % de plus que les 18 617 onces d’or enregistrées un an plus tôt. Le coût de production a pour sa part atteint 580 $ l’once, soit le plus bas qu’ait déclaré la mine et bien en deçà de la fourchette annuelle de 715 $ à 765 $ prévue par la société.

Cette baisse importante des coûts est due au traitement d’un minerai dont la concentration en or était plus élevée que prévu. Ainsi, alors que Richmont avait planifié une teneur moyenne de 8,90 grammes d’or par tonne de minerai pour l’année, celle du deuxième trimestre de 2017 a plutôt atteint 9,73 g/T. «Nous continuons la transformation d’Island Gold pour en faire l’une des mines d’or au plus faible coût des Amériques», a mentionné Renaud Adams, PDG de Richmont.

Beaufor inférieure aux attentes

Le portrait est moins rose à Beaufor. Si la mine de Val-Senneville a enregistré une hausse de % de sa production, passant de 4703 à 5139 onces d’or en l’espace d’un an, les résultats ont été inférieurs aux attentes de Richmont, principalement en raison de la teneur moins élevée que prévu du minerai extrait.

Cette production plus faible que planifié a également entraîné une hausse du coût de l’once d’or. Celui-ci est passé de 1484 $ au 30 juin 2016 à 1502 $ l’once d’or un an plus tard, soit à seulement 51 $ d’écart avec le prix moyen de l’or ce trimestre-là, qui était de 1553 $.

Richmont a par ailleurs indiqué qu’elle avait poursuivi ses démarches, au cours du deuxième trimestre de 2017, en vue d’assurer l’avenir de Beaufor et de l’usine Camflo de Malartic. Rappelons qu’en février, la société avait annoncé qu’elle évaluait plusieurs options, dont la vente de ces deux actifs à d’autres intérêts. La possibilité d’une fermeture avait cependant été catégoriquement écartée.