Sections

Un caucus du PLQ en Abitibi qui tombe à point, selon Guy Bourgeois


Publié le 12 septembre 2017

Guy Bourgeois (à droite), en compagnie de Luc Blanchette, ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue, et du premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

©Photo – Gracieuseté

Pour Guy Bourgeois, le caucus du Parti libéral du Québec à Val-d’Or cette semaine ne pourrait pas mieux tomber.

«Nous sommes très heureux d’accueillir cet événement chez nous, surtout dans un moment aussi à propos, mentionne le député provincial d’Abitibi-Est. Le ‘’timing’’ est excellent, compte tenu des enjeux qui touchent la région, à commencer par la problématique du manque de main-d’œuvre. À ce sujet, nous allons en profiter pour asseoir à une même table les ministres concernés et des intervenants locaux», signale M. Bourgeois.

Le député libéral fait d’ailleurs savoir que pas moins d’une cinquantaine de rencontres sont prévues au cours de la semaine entre des gens de chacun des ministères et des acteurs de la région, que ce soit dans les domaines du transport, de l’éducation, de l’agriculture ou des ressources naturelles, par exemple.

«Notre rôle est de faire connaître la région aux ministres et aux députés de l’extérieur. Rien de tel qu’être sur place avec les gens qui vivent nos réalités, d’échanger directement avec eux, pour bien les comprendre. C’est une plus-value pour notre région, nos ministres et nos députés», raconte M. Bourgeois.

La cavalerie s’amène en ville

Tous les députés du PLQ (plus de 65), incluant le premier ministre Couillard et tous les ministres, seront donc à Val-d’Or de mercredi à vendredi afin de se préparer pour la prochaine session parlementaire, qui s’ouvrira le 19 septembre à l’Assemblée nationale, à Québec.

Ça fera beaucoup de visiteurs en ville, puisque ces politiciens débarqueront avec leur personnel. «En comptant la sécurité, de 150 à 200 personnes viendront ici pour le caucus, en plus des médias nationaux, souligne Guy Bourgeois en rappelant que le PLQ a aussi tenu un caucus à Val-d’Or en 2005.

«Il faut répondre à des critères pointus pour accueillir ce genre d’activité, dont un nombre minimal de chambres d’hôtel, ajoute-t-il. Dans notre cas, les chambres ont été réservées presqu’un an à l’avance. La grande majorité prend la route pour venir en Abitibi; c’est une autre façon pour ces ministres et députés de voir notre réalité», fait remarquer M. Bourgeois.

Un Conseil des ministres à Val-d’Or

C’est à la demande de Guy Bourgeois que le PLQ tient son caucus à Val-d’Or cette année. «Je l’avais d’abord demandé pour 2016, mais comme on est finalement allés en Outaouais l’an dernier, nous avons convenu de le faire à Val-d’Or cette année, précise-t-il.

«Le caucus sert à discuter et à échanger sur les projets de loi qui seront traités et sur les stratégies à utiliser lors de la session parlementaire à venir», indique M. Bourgeois.

Le caucus des députés du PLQ aura lieu jeudi et vendredi, tandis qu’une réunion du Conseil des ministres est prévue au Forestel mercredi matin. «C’est tout à fait exceptionnel de tenir un Conseil des ministres en région, signifie le député Bourgeois. Ces réunions se déroulent presque toujours à Québec, à l’occasion à Montréal.»