La Ville d'Amos rend hommage à Thierry Leroux

Martin Guindon martin.guindon@tc.tc Publié le 17 février 2016

Thierry Leroux

©Facebook

La Ville d'Amos a tenu à rendre hommage à son tour à l'agent Thierry Leroux, ce policier décédé dans le cadre de ses fonctions le 13 février au Lac Simon.

Voyez aussi:

Un policier du Lac-Simon tué lors d'une intervention

Drame Lac-Simon: «On passera l’épreuve ensemble»

L'École de police en deuil à la suite du décès de Thierry Leroux

Le policier Thierry Leroux aura des funérailles civiques

Dans un communiqué émis mercredi, la Ville a tenu à offrir au nom de toute la communauté amossoise ses plus sincères condoléances à la famille Peeters-Leroux, leurs proches et à la fraternité policière, tous grandement éprouvés par cette lourde perte humaine.

Non seulement Thierry Leroux est né et a grandi à Amos, mais sa mère, Christine Peeters, a été une employée de la Ville pendant plusieurs années, œuvrant notamment auprès des organismes sportifs et communautaires.

La famille Peeters-Leroux a habité pendant une vingtaine d'années dans la ville pionnière de l'Abitibi. Michel Leroux a été à l'emploi de l'usine de papier journal qui appartient aujourd'hui à Résolu. Le couple s'est impliqué dans différentes organisations sportives (hockey, soccer, karaté, Jeux du Québec).

«J’ai travaillé avec Christine pendant plusieurs années et je l’ai également côtoyée avec son conjoint Michel en tant qu’entraineur au hockey. J’ai vu leurs enfants s’épanouir à Amos jusqu’en 2002. Cet événement est énormément triste en soi et de connaitre chaque membre de la famille est encore plus douloureux pour nous», a déclaré le directeur général, Guy Nolet.

En manchette

Poursuite en autobus: Raymond Henry Muller libéré

Le père de famille ontarien arrêté à la suite d’une poursuite à basse vitesse sur la route 117 au début du mois a été libéré sous plusieurs conditions le 24 mai. Raymond Henry Muller devra entre autres avoir une adresse fixe tout au long des procédures, alors qu’il résidait dans l’autobus impliqué dans la poursuite avec sa conjointe et ses enfants.

Accident mortel sur la route 397 à Val-d'Or

Une collision est survenue vers 15h40 lundi, entre deux véhicules, sur la route 397 à Val-d'Or. Le décès de la conductrice du véhicule qui s'était retrouvé en sens inverse de la circulation a été constaté vers 17h02 à l'hôpital. Il s'agit de Noëlla Bédard, 63 ans, de Val-d'Or.

La Ville d'Amos rend hommage à Thierry Leroux

Martin Guindon martin.guindon@tc.tc Publié le 17 février 2016

Thierry Leroux

©Facebook


La Ville d'Amos a tenu à rendre hommage à son tour à l'agent Thierry Leroux, ce policier décédé dans le cadre de ses fonctions le 13 février au Lac Simon.

Voyez aussi:

Un policier du Lac-Simon tué lors d'une intervention

Drame Lac-Simon: «On passera l’épreuve ensemble»

L'École de police en deuil à la suite du décès de Thierry Leroux

Le policier Thierry Leroux aura des funérailles civiques

Dans un communiqué émis mercredi, la Ville a tenu à offrir au nom de toute la communauté amossoise ses plus sincères condoléances à la famille Peeters-Leroux, leurs proches et à la fraternité policière, tous grandement éprouvés par cette lourde perte humaine.

Non seulement Thierry Leroux est né et a grandi à Amos, mais sa mère, Christine Peeters, a été une employée de la Ville pendant plusieurs années, œuvrant notamment auprès des organismes sportifs et communautaires.

La famille Peeters-Leroux a habité pendant une vingtaine d'années dans la ville pionnière de l'Abitibi. Michel Leroux a été à l'emploi de l'usine de papier journal qui appartient aujourd'hui à Résolu. Le couple s'est impliqué dans différentes organisations sportives (hockey, soccer, karaté, Jeux du Québec).

«J’ai travaillé avec Christine pendant plusieurs années et je l’ai également côtoyée avec son conjoint Michel en tant qu’entraineur au hockey. J’ai vu leurs enfants s’épanouir à Amos jusqu’en 2002. Cet événement est énormément triste en soi et de connaitre chaque membre de la famille est encore plus douloureux pour nous», a déclaré le directeur général, Guy Nolet.