Près de 2 M $ pour offrir 39 places de plus aux aînés en perte d’autonomie


Publié le 20 mars 2017

Les fonds débloqués par le gouvernement devraient se traduire par la création de 39 nouvelles places dans les CHSLD (sur la photo, le CHSLD Maison Pie-XII de Rouyn-Noranda) ainsi que l’embauche d’une quinzaine de nouveaux employés.

©TC Media - Patrick Rodrigue

Alors que l’Abitibi-Témiscamingue présente l’une des listes d’attente les plus longues pour une place dans un centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), Québec a annoncé la création prochaine de 39 places.

Le ministre responsable de la région, Luc Blanchette, en a fait l’annonce le 17 mars, au nom du ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette. Cette annonce, à laquelle est assortie une aide financière totalisant 1 952 095 $, découle de l’initiative lancée en décembre 2016 en vue de désengorger les urgences en optimisant l’utilisation des lits de courte durée dans les hôpitaux.

Une première tranche de 1 212 895 $ servira à la création des places proprement dites. Celles-ci seront réparties de la manière suivante: 32 places en hébergement pour les personnes en perte d’autonomie modérée, 4 places de type convalescence et 3 places en santé mentale.

Un deuxième volet, couvrant 739 200 $, sera consacré à l’embauche d’une quinzaine d’employés supplémentaires dans les différents CHSLD de la région. Ces personnes occuperont des postes de préposés aux bénéficiaires, d’infirmières et d’infirmières auxiliaires.

«La population se préoccupe de la qualité des soins et des services qui sont destinés aux personnes âgées. L’embauche de personnel supplémentaire en CHSLD, jumelée à l’augmentation du nombre de places qui y sont offertes, nous permet d’aller en ce sens. Nous allons plus que jamais assurer une réponse adéquate aux besoins et aux préférences des personnes hébergées en CHSLD», a déclaré le ministre Barrette, par voie de communiqué.