La tournée Chassomaniak s'arrête à Landrienne


Publié le 9 mars 2017

La tournée Next Generation 2017 de Chassomaniak s'arrêtera à Landrienne, le 10 mars.

©gracieuseté

Pour la première fois, la tournée Chassomaniak s'arrêtera à Landrienne, le vendredi 10 mars, pour une activité au profit du Comité des loisirs de l'endroit.

«On a commencé à travailler à cette activité en mai dernier. C'est finalement en août qu'on a reçu la confirmation du passage de la tournée Chassomaniak chez nous pour une première édition. Nous sommes très fiers et très contents», affirme Josée Lavoie, du Comité des loisirs de Landrienne.

L'équipe de François Raté présentera alors sa tournée Next Generation 2017. On projettera alors des vidéos de chasse à couper le souffle, ce qui se veut la marque de commerce de Chassomaniak, que l'on peut voir à TVA Sports.

Des kiosques, le tirage de prix de présence et un service de bar sont aussi prévus au sous-sol de l'église de Landrienne, dès 19h. Les billets sont en prévente au coût de 20 $ chez ProNature d'Amos, La Calvette de Landrienne, au dépanneur BE-JA-MY de Barraute, au dépanneur Boutin de Saint-Marc, au dépanneur de l'Ours de Trécesson et au garage Tardif d'Amos. Ils seront 25 $ à la porte s'il en reste.

Redynamiser le milieu

L'organisation de cette nouvelle activité montre que le Comité des loisirs de Landrienne a toujours le vent dans les voiles depuis sa relance. «Le Comité existait depuis très longtemps, mais il était inactif depuis plusieurs années. On l'a réactivé l'an dernier dans le but d'organiser des activités et redynamiser le village», rappelle Josée Lavoie.

En août dernier, le Comité a mis sur pied la première édition de la Fête au village. En janvier, il a organisé une première activité vins et fromages avec quatre services, qui a connu un franc succès. Il espère répéter l'exploit avec Chassomaniak.

«Pour nous, c'est important. Tous les fonds qu'on amasse avec nos activités sont réinvestis dans l'organisation des prochaines activités ou encore dans nos infrastructures. Par exemple, en ce moment, on amasse des fonds pour notre patinoire couverte qui en a bien besoin», fait valoir Josée Lavoie.