Sections

Des cyclistes rouleront en Europe au profit de l'hôpital de Val-d'Or


Publié le 11 juillet 2017

Les participants de l'Euro vélo 2018. Première rangée: Jacques Morin, Luc Richard, Catherine Dunn, Philippe Collin et Pierre Higgins. Deuxième rangée: Michel Laverdure, Véronique Pelletier, Mélissa Desrochers, Marjolaine Richard, Annie Gauthier, Mélanie Rocher, Nathalie Pichette, Michel Lavoie, Robert Noury et Marco Corriveau. Absents sur la photo: Serge Tremblay et Denis Gourde.

©Photo gracieuseté – Fondation du Centre hospitalier de Val d’Or

17 cyclistes parcourront plus de 400 KM sur les routes de France, du 14 au 23 septembre 2018, pour récolter des fonds pour la Fondation du Centre hospitalier de Val-d'Or. 

Leur parcours à travers la région de La Provence en France se terminera par l'ascension du célèbre Mont Ventoux, étape importante du Tour de France.

Les participants à cet événement caritatif devront assumer tous leurs frais de déplacement et récolter des dons de 5000 $ par personne ou par couple, au profit de la fondation. «Il y a plusieurs couples qui pratiquent ce sport en duo et on voulait rendre le tout plus accessible», explique la directrice générale de la Fondation du Centre hospitalier de Val-d'Or, Louise Dusablon.

Un défi d'envergure

Depuis trois ans, la fondation organise un défi vélo au mois de juin, mais ce nouvel événement de financement intitulé l'Euro vélo 2018 sera beaucoup plus exigeant pour les amateurs de vélos de route. «Ça demande une bonne préparation et une bonne forme physique, souligne Mme Dusablon. C'est un très grand défi.»

C'est d'ailleurs pour cette raison que les organisateurs ont procédé à du recrutement ciblé auprès de participants des précédentes éditions du Défi Vélo Santé. «Il reste toutefois toujours quelques places de disponibles et nous invitons les personnes intéressées à communiquer avec nous», précise Mme Dusablon.

Laser gynécologique

Mme Dusablon espère que l'événement permettra de récolter 55 000 $ qui contribueront à l'achat d'un laser gynécologique, dont les coûts d'acquisitions sont de 140 000 $. «Cet équipement médical hautement spécialisé supportera nos professionnels de la santé, principalement le département de gynécologie de Val-d’Or, à titre de référence régionale pour répondre aux besoins de soins de santé et de traitements spécialisés par laser», conclu Mme Dusablon.

Ce n'est pas la première fois que la fondation invite les amateurs de sports de plein air à bouger au profit de leur fondation dans le cadre d'un défi d'envergure. En 2016, six participants avaient participé à l'ascension du mont Cayambe en Équateur.