Le Festival des Guitares du Monde entre dans l’adolescence


Publié le 14 mars 2017

L’affiche de la 13e édition est une conception d’Andrée-Ann Dyell, designer graphique chez Lebleu Communication humaine. «C’est une affiche qui se veut audacieuse, rythmée et rassembleuse», a-t-elle mentionné.

©TC Media - Patrick Rodrigue

Comme en fait foi son affiche, le Festival des Guitares du Monde en Abitibi-Témiscamingue (FGMAT) offrira une véritable mosaïque musicale pour sa 13e édition, qui signe son entrée dans l’adolescence.

La programmation, qui s’étendra du 27 mai au 3 juin, a été dévoilée le 14 mars. Celle-ci comprendra pas moins de 17 spectacles principaux à l’Agora des Arts, au Petit Théâtre du Vieux-Noranda et au Centre de congrès de Rouyn-Noranda ainsi qu’une soixantaine de prestations musicales en parallèle.

Lors du dévoilement, Goldcorp mine Éléonore, présentateur officiel du festival, et la Caisse Desjardins de Rouyn-Noranda ont annoncé qu’ils renouvelaient leurs ententes respectives pour une durée de trois ans. Leurs porte-paroles respectifs, Julie Lachapelle et Jean-Claude Loranger, ont aussi souligné le travail des nombreux bénévoles.

De grands noms

Comme il avait été annoncé le 20 février, le FGMAT accueillera le guitariste virtuose Eric Johnson, membre original de la formation G3. Celui-ci sera accompagné de son Electric Band. La présence du guitariste d’origine grecque Pavlo avait aussi été confirmée. En plus de son groupe, il sera accompagné du guitariste et ténor bostonnais Remigio Pereira.

Toujours dans les grands noms, Kim Mitchell, icône du rock canadien, sera également du rendez-vous, tandis que les sept musiciens de Premier Ciel feront revivre l’héritage musical d’Harmonium avec leur spectacle autorisé par Serge Fiori reprenant l’intégrité de L’Heptade.

Nombreuses découvertes

Au chapitre des découvertes qui sortent de l’ordinaire, la 13e édition du FGMAT verra notamment se produire sur scène la Serbe Ana Popovic, alternativement qualifiée de «phénomène du blues» et de «version féminine de Jimi Hendrix». Celle-ci offrira un blues électrique teinté de funk, de soul et de jazz.

Pour demeurer dans les parallèles avec le légendaire guitariste, le Hawaïen Jake Shimabukuro, que l’on surnomme le «Jimi Hendrix du ukulélé», réjouira les oreilles avec ses interprétations novatrices de chansons populaires telles que Bohemian Rhapsody de Queen et Hallelujah de Leonard Cohen.

Le volet musique du monde sera quant à lui lancé par le quatuor Kawandak («épinette blanche», en langue algonquine) et sa musique aux sonorités jazz, blues et rock métissée à la musique traditionnelle autochtone.

Des retours attendus

Par ailleurs, le FGMAT accueillera de nouveau le Quatuor de Guitares du Canada, qui avait pris part à la toute première édition. John Pizzarelli fera également un retour, 10 ans après son passage à la 3e édition, et interprétera en formule quartet les grands succès des Beatles. Enfin, le Valdorien d’origine Justin St-Pierre, l’un des meilleurs joueurs fingerstyle de sa génération, montera de nouveau sur les planches après un passage fort remarqué en 2011.

Du soleil comme conclusion

Pour son spectacle de fermeture, le FGMAT s’aventurera pour la première fois en territoire exclusivement cubain en proposant une soirée dansante rythmée par Adonis Puentes & The Voice Of Cuba Orchestra. Le chanteur cubano-canadien sera accompagné de 12 musiciens.

Passeports et billets

Les passeports Mélomane, qui proposeront un accès à la carte de sept spectacles ou plus, seront disponibles en prévente à compter du 15 mars aux bureaux du FGMAT à l’Agora des Arts (37, 7e Rue). Les billets individuels seront pour leur part mis en vente le 22 mars à 8h30 à la billetterie du FGMAT ou en ligne au www.fgmat.com. On peut aussi y consulter la programmation complète.