Sections

Une panoplie de spectacles au 3e Festival de blues


Publié le 26 avril 2017

Sugar Ray Rayford, ci-haut accompagné de son band, sera la tête d’affiche et le porte-parole du 3e Festival de blues Plateau Boréal de Val-d’Or.

©Photo Gracieuseté - Festival de blues Plateau Boréal

Ça va «swinger» à Val-d’Or du 29 juin au 1er juillet, et même quelques semaines plus tôt, avec la présentation du 3e Festival de blues du Plateau Boréal.

Au-delà d’une quinzaine de spectacles figurent à la programmation, spectacles qui seront offerts dans huit lieux de diffusion différents, soit trois de plus que l’an dernier avec l’ajout de l’Avantage, du Prospecteur et de Chez Morasse (qui se joignent au Conservatoire, à L’Entracte, à L’Amadéus, au Chapiteau Intégra Gold et à la scène extérieure dans le quartier Bourlamaque).

«Nous allons encore plus faire vibrer Val-d’Or au son du blues!, a déclaré la présidente Louiselle Blais. Le festival sera aussi gros que l’an dernier, alors que 2000 personnes au total avaient assisté aux différentes activités. En étant associés aux festivités du 150e anniversaire du Canada, ça va nous permettre d’offrir trois spectacles gratuits sous le chapiteau», a-t-elle indiqué.

Des talents à découvrir

Des artistes ou groupes québécois, canadiens et américains seront de la partie, dont Sugar Ray Rayford, Crystal Shawanda (une Autochtone de l’Ontario qui fait dans le country-blues), Justin Saladino, Shawn McPherson, Sons of Rhythm, The Blackburn Brothers (nominés aux prix Juno en 2016 pour le meilleur album), Cécile Doo-Kingué et Dwane Dixon.

«Nous avons à notre programmation de jeunes artistes remplis de talent et de potentiel, avec un beau bagage, que les gens pourront découvrir. Ça s’annonce très intéressant», a affirmé Mme Blais.

Un Texan comme tête d’affiche

De ce groupe d’artistes, c’est Sugar Ray Rayford, un bluesman du Texas, qui sera le porte-parole et la tête d’affiche de la 3e édition du Festival de blues de Val-d’Or. À ce titre, il partagera sa vision de la santé mentale durant son passage en ville, alors que l’événement continue d’appuyer cette cause via la Fondation Brousseau-Dargis.

«C’est un personnage très coloré, autant par sa musique que sa façon d’être, a souligné Louiselle Blais. C’est une bête de scène, il a vraiment le blues dans le sang. Il fait aussi le Festival de Tremblant et le Festival de jazz de Montréal. Pour avoir joué souvent en Europe, particulièrement en France, il parle un assez bon français», a-t-elle mentionné.

Paul Deslauriers pour donner le ton

En nouveauté, le guitariste Paul Deslauriers viendra donner le ton à cette 3e édition en offrant en pré-événement quelques prestations gratuites dans des bars et restaurants de Val-d’Or et de Senneterre, les 31 mai et 1er juin. «Je reviens à Val-d’Or pour réchauffer la place!», a lancé Deslauriers par la magie du vidéo.

«C’est un grand guitariste qui a raflé tous les honneurs en janvier dernier aux Maple Blues de Toronto, sans compter tous les autres prix reçus en carrière, tant au pays qu’à l’étranger», a signalé Louiselle Blais.

La rue Perrault piétonnière

Comme lors des deux premières éditions, la rue Perrault deviendra piétonnière, le 30 juin et le 1er juillet, afin d’accueillir des exposants en arts, en alimentation et en santé mentale. Il y aura aussi un exposant d’animaux exotiques (reptiles, perroquets, etc.), un spectacle familial avec Pirouette et Girouette, une démonstration de zumba et même un combat de boxe, en plus d’un cortège de 12 musiciens de cornemuse dans le cadre de la Fête du Canada. «Du jamais vu à Val-d’Or!», a lancé Louiselle Blais au sujet du cortège de cornemuses.