Accident à la mine Langlois de Lebel-sur-Quévillon

Guy Lacroix guy.lacroix@tc.tc Publié le 19 janvier 2016

Une enquête est en cours.

©Photo gracieuseté - Paul Brindamour

Deux employés ont fait une chute ce lundi à la mine Langlois de Lebel-sur-Quévillon. L’un deux a dû être transporté à Montréal.

L’accident est survenu en fin d’après-midi vers 16h30 selon Réjean Deschamps, directeur des ressources humaines. Les deux hommes ont fait une chute alors qu’ils travaillaient sous terre.

«Ils ont été transportés en ambulance à l’hôpital de Quévillon. L’un deux a reçu son congé et l’autre a été transporté à l’hôpital Sacré-Cœur de Montréal», a fait savoir M. Deschamps. Ce dernier n’était pas en mesure de nous indiquer l’état de santé du deuxième travailleur ni d’où provenaient les deux hommes.

«Une enquête est en cours, a fait savoir le directeur. Nous collaborons avec la CSST. L’idée est d’essayer de comprendre ce qui s’est exactement passé, quelles sont les causes et s’il y a des actions à entreprendre éventuellement.»

En manchette

Miracle canadien au Tour de l’Abitibi: Zukowsky maillot brun

Au 5e kilomètre, les Canadiens Matthew Staples et Nickolas Zukowsky ont attaqué pour récolter des secondes de bonifications à un sprint intermédiaire. Une vingtaine d’autres cyclistes les ont rejoints et Zukowsky n’a pas seulement récolté des secondes bonies, mais il a volé le maillot brun à Brandon McNulty (États-Unis).

Accident à la mine Langlois de Lebel-sur-Quévillon

Guy Lacroix guy.lacroix@tc.tc Publié le 19 janvier 2016

Une enquête est en cours.

©Photo gracieuseté - Paul Brindamour


Deux employés ont fait une chute ce lundi à la mine Langlois de Lebel-sur-Quévillon. L’un deux a dû être transporté à Montréal.

L’accident est survenu en fin d’après-midi vers 16h30 selon Réjean Deschamps, directeur des ressources humaines. Les deux hommes ont fait une chute alors qu’ils travaillaient sous terre.

«Ils ont été transportés en ambulance à l’hôpital de Quévillon. L’un deux a reçu son congé et l’autre a été transporté à l’hôpital Sacré-Cœur de Montréal», a fait savoir M. Deschamps. Ce dernier n’était pas en mesure de nous indiquer l’état de santé du deuxième travailleur ni d’où provenaient les deux hommes.

«Une enquête est en cours, a fait savoir le directeur. Nous collaborons avec la CSST. L’idée est d’essayer de comprendre ce qui s’est exactement passé, quelles sont les causes et s’il y a des actions à entreprendre éventuellement.»