Cédrika: une cinquantaine de policiers de la SQ sur le qui-vive

Monica Lalancette redaction_quebec@tc.tc Publié le 13 décembre 2015

Une cinquantaine de policiers de la Sûreté du Québec sont sur les lieux où les ossements de Cédrika Provencher ont été retrouvés vendredi. «Aucun effort ne sera ménagé», assure le sergent Daniel Thibodeau.

«C’est un dossier qui a ébranlé beaucoup le public et notre déploiement en témoigne», déclare le sergent Thibodeau. Un poste de commandement a été établi et une battue est en cours. L’hélicoptère de la Sûreté pourrait par ailleurs être sollicité, poursuit Daniel Thibodeau; «dépendamment des développements». L’unité d’urgence de la SQ est sur place, de même que les techniciens en scène de crime. Les experts du laboratoire scientifique et de médecine légale sont du nombre.

Nouvelles informations

Depuis samedi, les policiers de la Sûreté du Québec ont reçu de nouvelles informations, indique le sergent Daniel Thibodeau. «Nos enquêteurs sont en train de les colliger et de les analyser.»

Le secteur que ratissent les policiers se situe à environ 15 kilomètres d’où la petite Cédrika Provencher avait été rapportée disparue, rappelle le sergent Thibodeau. «On va rester le temps qu’il faut et on va déployer tout le personnel nécessaire», conclut-il.

En manchette

Deux médecins poursuivis pour 534 000 $

Affirmant ne pas avoir reçu les traitements adéquats et avoir subi une récidive d’un cancer, le Valdorien Roger Beaudoin et les membres de sa famille poursuivent deux médecins, l’un de Val-d’Or et l’autre de Montréal, pour un total de 534 000 $.

Première convention collective au Centre de musique et de danse

Les membres du Syndicat des enseignantes et enseignants du Centre de musique et de danse de Val-d'Or (SEECMDVD) ont accepté à 80% l'entente de principe survenue entre l'employeur et leur comité de négociation, le 27 juin, lors d'une assemblée générale. L'équité entre les travailleurs était au cœur des négociations, selon le syndicat.

Cédrika: une cinquantaine de policiers de la SQ sur le qui-vive

Monica Lalancette redaction_quebec@tc.tc Publié le 13 décembre 2015

Une cinquantaine de policiers de la Sûreté du Québec sont sur les lieux où les ossements de Cédrika Provencher ont été retrouvés vendredi. «Aucun effort ne sera ménagé», assure le sergent Daniel Thibodeau.

«C’est un dossier qui a ébranlé beaucoup le public et notre déploiement en témoigne», déclare le sergent Thibodeau. Un poste de commandement a été établi et une battue est en cours. L’hélicoptère de la Sûreté pourrait par ailleurs être sollicité, poursuit Daniel Thibodeau; «dépendamment des développements». L’unité d’urgence de la SQ est sur place, de même que les techniciens en scène de crime. Les experts du laboratoire scientifique et de médecine légale sont du nombre.

Nouvelles informations

Depuis samedi, les policiers de la Sûreté du Québec ont reçu de nouvelles informations, indique le sergent Daniel Thibodeau. «Nos enquêteurs sont en train de les colliger et de les analyser.»

Le secteur que ratissent les policiers se situe à environ 15 kilomètres d’où la petite Cédrika Provencher avait été rapportée disparue, rappelle le sergent Thibodeau. «On va rester le temps qu’il faut et on va déployer tout le personnel nécessaire», conclut-il.