Sections

Le hockey féminin se développera davantage en Abitibi-Témiscamingue


Publié le 12 septembre 2017

Les joueuses de hockey de la région pourraient avoir plus de visibilité sur la scène provinciale, sous peu.

©Photo gracieuseté

L’Association du hockey mineur de Val-d’Or (AHMVD) et Hockey Abitibi-Témiscamingue (HAT) veulent mettre sur pied une structure de hockey féminin afin de développer des joueuses de calibre provincial, notamment.

Le but sera donc de former trois équipes d’élite dès l'an prochain pour représenter l’Abitibi-Témiscamingue dans les

catégories pee-wee, bantam et midget.  «On va faire du recrutement et de la sollicitation pendant toute la saison, a déclaré Joël Pouliot, responsable du hockey féminin à l'AHMVD. On a des filles qui jouent au hockey en Abitibi, mais on n'a pas vraiment de structure pour elles.»

Ce programme permettrait donc aux jeunes hockeyeuses de la région de participer aux différents programmes et activités de Hockey Québec, tels que le Tournoi international pee-wee de Québec, le Défi bantam AA, la Coupe Esso (midget), les Jeux du Québec ainsi que le volet féminin de la Coupe Dodge. «On veut sélectionner des filles à partir de l'âge de 11 ans pour les développer et qu'elles puissent aller jouer sur la scène provinciale, a ajouté M. Pouliot. Ça pourrait aussi donner le goût à plus de filles de jouer au hockey en Abitibi.»

Progression régionale

Le fait que trois Abitibiennes (Mya Dion, Kamélie Charrette et Catherine Mantha) aieent été sélectionnées au camp printanier U-16 de Hockey Québec (une première pour la région) a d'ailleurs été un incitatif à créer ce genre de structure. «Il faut qu'on crée des programmes comme ça si on veut que d'autres filles puissent faire des camps de Hockey Québec, a expliqué M. Pouliot. Notre structure serait un peu comme celle des garçons avec le pee-wee AAA et le bantam AAA.»

Les joueuses abitibiennes pourraient également participer au Festival Caroline Ouellette (une ancienne joueuse de l'équipe olympique canadienne). Cette dernière forme chaque année une équipe qui participe au Tournoi international pee-wee de Québec.

«On pourrait espérer qu'il y en ait une des nôtres qui puisse être sélectionnée dans l'équipe de Caroline Ouellette, a dit M. Pouliot. Nos joueuses vont aussi être mieux préparées pour les Jeux du Québec avec ce genre de structure.»

Une première étape de ce projet sera franchie le 16 septembre, alors qu'une trentaine de joueuses participeront à un camp de présélection au Centre airCreebec à Val-d'Or.