Sections

Dany Sabourin à Val-d'Or pour y rester


Publié le 15 mai 2017

Dany Sabourin veut maintenant continuer ses projets hockey à Val-d'Or.

©TC-Média-Simon Dessureault

Le gardien de but valdorien Dany Sabourin a pris sa retraite du hockey professionnel et il compte maintenant s'impliquer au sein du hockey régional.

Sabourin et les Dragons de Rouen ont récemment perdu la finale de la Ligue Magnus en France en six matchs. «Ça faisait plusieurs années que je pensais à ma retraite et je suis à l'aise avec ma décision, a expliqué le cerbère qui avait été repêché en 4e ronde (108e au total) par les Flames de Calgary en 1998. Ma décision a été prise plus précisément durant les séries éliminatoires.»

Le dernier match de la carrière professionnelle de Sabourin ne s'est toutefois pas passé comme il aurait espéré. Le portier a en effet été expulsé à la cinquième minute de la première période, pour avoir donné un coup de bloqueur à un joueur. «Je tentais de me protéger, alors qu'il venait vers moi à toute vitesse, a raconté Sabourin. Je n'ai jamais vu un gardien être expulsé pour ça en 16 ans de hockey, c'est décevant.»

Moments marquants

La carrière professionnelle de Sabourin a commencé en 2000 lorsqu'il jouait pour les Chiefs de Johnstown dans la East Coast Ligue (ECHL). Au niveau de la LNH, il a évolué avec les Flames de Calgary, les Canucks de Vancouver et les Penguins de Pittsburgh. Il a d'ailleurs été l'auxiliaire de Marc-André Fleury de 2007 à 2009. Il a pris part à 24 parties en 2007-2008. Il a alors terminé avec une fiche de 10-9-1, une moyenne de buts alloués de 2,75 et un taux d'efficacité de .904.

«Ç'a été une de mes belles années, mais j'étais un meilleur gardien l'an passé, a indiqué Sabourin. On ne peut pas comparer les années parce que le hockey et les gardiens évoluent tellement.»

Mais c'est avec les Canucks que Sabourin a vécu le moment le plus particulier de sa carrière. Il a été appelé à protéger la cage des Canucks en prolongation lors du sixième match de la finale de la conférence de l'ouest contre Anaheim. Vancouver faisait alors face à l'élimination. Sabourin a gardé les filets durant environ 5 minutes parce que Roberto Luongo devait aller aux toilettes de toute urgence.

«Au début je pensais qu'il reviendrait assez vite, mais non j'étais vraiment dans le feu de l'action pour de vrai, s'est rappelé Sabourin. J'étais confiant, mais j'étais quand même nerveux.» Le Valdorien a toutefois réussi à bloquer les 4 ou 5 lancers auxquels il a fait face. Luongo et ses coéquipiers l'ont d'ailleurs remercié par la suite.

Sur le casque de Fleury

Dany Sabourin a aussi récemment été touché lorsqu'il a vu que Marc-André Fleury avait inscrit son nom sur son casque. «Je ne savais pas qu'il avait des noms sur son casque, c'est un de mes coéquipiers qui m'a envoyé ça par texto, a-t-il raconté.

«J'étais très flatté et je lui ai envoyé un message pour le remercier, a ajouté Sabourin. C'est comme si je faisais un peu partie des séries avec eux.»

L'avenir

Celui qui aura 37 ans en septembre se cherche maintenant un emploi dans le domaine du hockey dans la région. Il a d'ailleurs fait part de son intérêt aux Foreurs de Val-d'Or afin de travailler pour eux. «Il y a quelques projets qui m'intéressent, mais je ne peux pas en dévoiler la teneur pour l'instant, a confié Sabourin. Mais le hockey est ma passion et je peux partager mes connaissances et mon expérience avec les jeunes.»

Sabourin s'occupera aussi de former des gardiens sur la glace synthétique qui sera installée dans le gymnaste de l'école secondaire Le Transit à la fin juin.