Le terrain synthétique comble les attentes

Un dernier appel d'offres lancé afin de compléter le projet

Valérie Maltais valerie.maltais@tc.tc
Publié le 3 juin 2015

Le terrain synthétique est rapidement devenu un point de convergence pour les sportifs de Val-d'Or.

©Photo TC Media - Valérie Maltais

Ouvert au public depuis la fin de l'été 2013, le terrain de soccer synthétique de Val-d'Or comble les attentes. Il ne reste plus qu'une dernière étape avant que ce projet de 2,9 M $ ne soit officiellement terminé.

Toutes les zones d'athlétisme ont été installées à l'été 2015, comprenant les aires de saut en longueur et de triple saut, les pastilles pour les lancers du disque et du poids, ainsi qu'un pavage pour le lancer du javelot. Ne reste qu'à aménager tout le pourtour de cette portion à l'extérieur du terrain.

Un appel d'offres a d'ailleurs été lancé lors du dernier conseil municipal, le 19 mai. «Nous avons jusqu'à la fin de l'automne pour finaliser tout ça, indique Michel Leduc, directeur du Service sports et plein air de la Ville de Val-d'Or.

C'est un projet qu'on ne pourra jamais regretter Michel Leduc

«On ne pensait pas que ç'aurait pris autant de temps, mais l'évolution du dossier a fait en sorte qu'on a dû y aller en fixant des priorités. Au bout de l'été, nous aurons complété ce beau projet du terrain synthétique.»

Deux abris très bientôt

Entretemps, les deux abris de joueurs pour le soccer seront installés tout juste autour du périmètre de la piste de course. Leur emplacement a été délimité, il ne reste qu'à couler le béton et ancrer les structures dont les murs seront transparents.

Un point de convergence

Les Valdoriens ont vite adopté cette infrastructure dans leurs activités. «C'est un projet qu'on ne pourra jamais regretter. Que ce soit pour le soccer, l'ultimate, le football, la marche ou la course, les gens se l'approprient à toute heure de la journée, affirme avec enthousiasme M. Leduc. Le terrain est très utilisé et c'était notre but.»

Il ne reste que la partie ouest, entre le terrain de soccer et celui de baseball, à aménager. Deux abris de joueurs seront d'ailleurs installés dans les prochaines semaines.
Photo TC Media - Valérie Maltais

La Ville est conséquente en offrant l'accès au terrain en permanence. «Les gens peuvent y aller en tout temps. La seule chose, c'est que dans le jour, la priorité est aux écoles. Le terrain est un plateau sportif pour la polyvalente, donc si un groupe d'adultes se donne rendez-vous pour un match de soccer, ils ne doivent pas nuire à la classe. En général, il y a une belle convivialité», soutient le gestionnaire.

Loin d'un éléphant blanc

On pourra difficilement parler de ce projet comme d'un éléphant blanc. L'entreprise Carpell, qui a installé la surface en 2013, vient de passer à Val-d'Or pour son entretien annuel. Elle a vérifié la fibre, a recousu une ligne et s'est assuré que le terrain était en bon état. Il n'y avait rien à redire.

«Ce qu'on doit faire n'est pas majeur et on reçoit très peu de critiques. On s'en rend compte lorsqu'on compare avec l'entretien qu'on a à faire avec les terrains naturels, où c'est plus difficile, fait valoir M. Leduc.

«Le terrain St-Joseph a été refait et est, selon moi, en excellent état, poursuit-il. Il faudrait peut-être fermer celui de l'Étape quelque temps, le niveler et le laisser un an sans s'en servir. Néanmoins, il est utilisable et sera utilisé cet été, mais nous aurons des interventions à faire.»