Sections

Une plateforme web pour les travailleurs en centre de la petite enfance


Publié le 5 décembre 2017

Le site sera présenté un peu partout à travers le Québec dans les semaines à venir.

©TC Media - Sophie Rouillard

ENFANTS. Les Abitibiennes Manon Barbe et Mélanie Coulombe, qui œuvrent dans le domaine des centres de la petite enfance (CPE) depuis 15 ans, ont développé un véritable guide essentiel pour les éducatrices, les gestionnaires, mais aussi pour les parents grâce à la plateforme web Cible petite enfance.

Depuis plusieurs années, Manon Barbe et Mélanie Coulombe souhaitent amener une innovation dans le monde des CPE. Après avoir discuté des différents problèmes auxquels font face les garderies, les deux femmes se sont rendu compte qu'une même problématique revenait: l'argent.

«Les CPE vivent tellement de coupures, assure Manon Barbe. Ils manquent de ressources financières pour donner des formations complémentaires aux éducatrices, entre autres.»

Les deux fondatrices du concept Cible petite enfance souhaitent par ce projet permettre aux gestionnaires de garderies, qu'elles soient privées ou en milieu familial, de s'assurer que les employés ont tous les outils à portée de main. Que ce soit par rapport aux personnalités des enfants ou pour apprendre à travailler en évitant de s'épuiser physiquement et mentalement, les travailleurs de partout au Québec ont désormais accès à des documents pédagogiques.

«Ce qui est intéressant, pour les employeurs, c'est qu'ils pourront suivre la progression des éducatrices vis-à-vis les modules qu'elles suivront sur le site, explique Manon Barbe. Ainsi, les patrons peuvent voir où des employés ont des difficultés et les aider.»

En effet, des modules sur divers thèmes comportant des capsules vidéo formatrices sont diffusés sur la plateforme. Après le visionnement, les utilisateurs sont invités à faire de courts tests pour valider les connaissances acquises grâce aux modules.

«Le but, ce n'est pas de remplacer le diplôme collégial, c'est d'apporter un complément d'information et que le tout soit à portée de main», ajoute Mme Barbe.

Au total, Cible petite enfance aura demandé un investissement total d'environ 200 000 $.

Manon Barbe est toutefois très heureuse de souligner l'implication d'acteurs régionaux seulement.

«Le tournage des capsules vidéo, la programmation du site web ou encore les photos sont tous le produit d'entreprises d'Abitibi et c'est vraiment une fierté pour nous, confie-t-elle. Même si cela s'adresse à toute la province, nous sommes contents de pouvoir proposer un service 100% d'ici.»