Sections

Un premier simulateur minier au CFP de Val-d'Or


Publié le 10 janvier 2018

Les élèves seront mis face à plusieurs situations, comme la conduite dans le noir.

©L'Écho abitibien/LeCitoyen – Sophie Rouillard

ÉDUCATION. Les étudiants du programme d'extraction de minerai du Centre de formation professionnelle (CFP) de Val-d'Or bénéficieront désormais d'un simulateur minier, où la conduite d'une chargeuse-navette est recréée par le biais de la réalité virtuelle.

Désormais, les étudiants pourront en apprendre davantage sur la base de la conduite de véhicules utilisés dans les mines et connaître les règles de sécurité.

Ce simulateur, où cinq grands écrans entourent l'élève qui est assis sur la reproduction d'un siège et un tableau de commande d'une chargeuse-navette Atlas Copco ST1030, est un don de l'entreprise montréalaise CAE.

Gaétan Gilbert, Simon Mercier, Johanne Fournier, Jason Yergeau et Sylvain Lehoux.
L'Écho abitibien/LeCitoyen – Sophie Rouillard

La compagnie, qui enseigne le pilotage de divers engins notamment dans l'aviation ou l'armée grâce à réalité virtuelle, a fermé sa division minière en 2015, mais a tout de même cru bon d'envoyer un de ses simulateurs à Val-d'Or pour aider les jeunes dans leur apprentissage.

«Nous espérons que cela va augmenter la préparation des élèves et c'est pourquoi nous avons choisi de confier l'un des simulateurs au CFP de Val-d'Or», confie Simon Mercier, qui représentait CAE lors du dévoilement.

Bénéfices

Pour le président de la Commission scolaire de-l'Or-et-des-Bois (CSOB), Gaétan Gilbert, ce nouvel outil amènera les étudiants à répondre aux critères des futurs employeurs.

«Nous savons que l'industrie minière à un grand besoin de main-d'œuvre. Avec ce simulateur, nous pourrons améliorer la qualité de la formation et permettre aux élèves de développer davantage de compétences», assure M. Gilbert.

Pendant que l'étudiant effectue des manœuvres avec la chargeuse-navette sur le simulateur, un superviseur, chargé de suivre la progression et les erreurs, conseille l'élève. Le directeur du CFP de Val-d'Or, Jason Yergeau, estime que cet ajout au programme d'extraction de minerai amènera les futurs finissants à se surpasser.

«Le CFP entre enfin dans l'ère de l'automatisation et nous souhaitons développer une nouvelle expertise. Le niveau de confiance des élèves envers l'équipement sera entre autres grandement amélioré», conclut-il.

 

Les bases de sécurité lors de la conduite du chargeuse-navette seront mises en pratique par les étudiants grâce à ce simulateur minier.

©L'Écho abitibien/LeCitoyen – Sophie Rouillard