Sections

Le visage des disparus sur les camions de Martin Roy Transport


Publié le 12 février 2018

La photo de disparus de la région sera aperçue par des automobilistes d’un peu partout.

©Photo La Frontière/Le Citoyen – Thierry de Noncourt

Martin Roy Transport (MRT) affrichera les photos de personnes disparues de la région en collaboration avec l’organisme Meurtres et Disparitions Irrésolus du Québec,

Les photos de trois personnes disparues seront affichées sur des véhicules de la compagnie : Tommy Clément-Pépin, disparu de Rouyn-Noranda en 2006, Sylvain Bolduc, disparu de Cadillac en 2011 et Marc St-Laurent, disparu de Lebel-sur-Quévillon en 2012.

«Ces trois disparitions nous ont interpellés. On pense, on espère qu’on peut apporter un petit plus dans la résolution de ces cas. Ça nous a touchés, la famille pour nous c’est important», a confié Johanne Valence de MRT.

Il y aurait 43 dossiers actifs à l’organisme Meurtres et Disparitions Irrésolus du Québec.

Diffuser l’information

Tommy Clément-Pépin est disparu à Rouyn-Noranda en 2006.
Photo La Frontière/Le Citoyen – Thierry de Noncourt

Les camions de MRT sillonnent régulièrement la route entre l’Abitibi-Témiscamingue, la région métropolitaine et même plus largement au Québec, en Ontario et même aux États-Unis.

«Nous désirons, par notre travail quotidien, apporter une aide aux familles des disparus. Nous espérons que notre participation apportera les réponses tant espérées», a dit Martin Roy, président de MRT.

Espoir

Isabelle et Mélanie Clément-Pépin gardent espoir de retrouver leur frère.
Photo La Frontière/Le Citoyen – Thierry de Noncourt

Isabelle et Mélanie Clément-Pépin, les grandes sœurs de Tommy Clément-Pépin caresse toujours l’espoir d’obtenir des réponses ou même de retrouver leur frère. «Ça fait chaud au cœur depuis des années, c’est la chose la plus concrète et visible qui a été faite», a confié Isabelle. «C’est le plus beau cadeau, si quelqu’un peut voir ça et enfin parler. J’ai encore espoir, je crois qu’un jour quelqu’un va parler et nous amener les clés de la vérité», a ajouté Mélanie.

«Qu’il nous revienne vivant ce serait le plus beau cadeau, mais on est conscientes que ce n’est peut-être pas ça non plus. On a espoir de savoir enfin, où il est, ce qui s’est passé», a dit Isabelle.

Deux autres transporteurs participent à la campagne Transport Clément Lavoie de Coaticook ainsi que Procam International de Laval. Ces compagnies affichent des photos de personnes assassinées dans leur région respective.