Sections

Une foule de nouveautés pour le 20e Festival Western


Publié le 13 avril 2018

Le comité organisateur de la 20e édition du Festival Western de Malartic était fier lors du dévoilement de la programmation le 12 avril dernier.

©Photo L'Écho abitibien/Le Citoyen – Sophie Rouillard

MALARTIC. Petits et grands amateurs de l'univers western seront plus que servis lors de la 20e édition du Festival Western de Malartic qui se tiendra du 14 au 19 août prochain.

Le comité organisateur a mis les bouchées doubles cette année pour épater les festivaliers.

Près d'une dizaine de nouvelles activités se sont ajoutées au programme du festival. Tout d'abord, le mardi 14 août, un Saloon à roulettes où les classiques patins à quatre roues alignées seront à l'honneur au Centre Michel-Brière, juste avant des feux d'artifice. Ensuite, le 15 août, les gagnants des éditions 2016 et 2017 du concours Viens chanter ta toune country, Alexandre Tremblay et Josée Villeneuve, s'occuperont de faire danser et chanter le public au Chapiteau principal.

De plus, une activité intergénérationnelle organisée avec l'aide du Cercle des fermières de Malartic se tiendra le vendredi 17 août sous le Chapiteau familial.

«Je ne crois pas qu'on ait délaissé les enfants lors des éditions précédentes, mais cette année on a vraiment mis le paquet», estime Yan Chabot, le président du festival.

Le 18 août, le groupe Mega présentera un spectacle musical pour enfants de 17h à 21h30.

Pour les amateurs de rodéo, une célébration avec Karine Chabot aura lieu au Stade Osisko le dimanche matin, tout juste avant le Derby d'attelage. D'ailleurs, notons que désormais, les rodéos professionnels s'appelleront Rodéo professionnel Mine Canadian Malartic, l'entreprise minière qui versera 150 000 $ sur une période de trois ans au festival.

Toujours le 19 août, les enfants pourront quant à eux prendre part à la Chasse aux trésors de la Ruée vers l'Or au Chapiteau familial.

Artistes

Le chanteur Irvin Blais sera la grande vedette du Festival Western de Malartic.
Photo L'Écho abitibien/Le Citoyen – Sophie Rouillard

Cette année, l'artiste principal ne sera nul autre qu'Irvin Blais qui sera en spectacle durant trois heures le 16 août au Chapiteau principal à 22h. Le vendredi 17 août, Robby Johnson et Matt Lang prendront les rênes pour faire swingner le public abitibien. Le lendemain, le samedi 18 août, ce sera au tour de Larry Berrio et du groupe Garth Brooks Fever de faire taper du pied les festivaliers.

Controverse?

Le 11 avril dernier, Radio-Canada rapportait qu'un rapport vétérinaire écrit par le Dr Jean-Jacques Kona-Boun avait été publié, où le vétérinaire affirmait que les rodéos sont illégaux en vertu du droit québécois.

L'expert en santé animale soutient que les animaux de ces événements sont en proie à de la détresse psychologique.

Pour sa part, Yan Chabot ne croit pas que cela s'applique au Festival Western de Malartic.

«Nous, on fait affaire avec le groupe Wild Time et ils sont le plus légal possible, assure Yan Chabot. On se fie à eux».

Le président du festival affirme qu'aucune activité pouvant blesser ou nuire à la santé d'un animal n'a eu lieu à Malartic. «J'ai des chevaux et des animaux chez moi et j'en prends soin, ajoute M. Chabot. Jamais je ne laisserais faire ça au festival.»

Yan Chabot estime que ce sont les disciplines comme celle de l'attraper du veau qui attirent une mauvaise impression sur les rodéos. «Ça peut paraître plus brusque pour le public, c'est moins beau à voir, mais de toute manière on n'en présente pas en Abitibi», conclut M. Chabot.

Prix

Les tarifs varient selon le spectacle ou l'activité choisie.

Les passeports équestres familiaux sont en vente au coût de 175 $, tandis que le passeport individuel est à 75 $ pour un adulte et 35 $ pour les enfants.

Les billets journaliers équestres pour le vendredi et le samedi sont en vente à 40 $ pour un adulte et 25 $ pour un enfant.