Important, l'esthétique des commerces?

Thomas Deshaies thomas.deshaies@tc.tc
Publié le 8 septembre 2016

Pierre Blanchet présente les résultats préliminaires de son étude aux membres d'Epinex.

©Photo TC Média – Thomas Deshaies

L'analyse des résultats préliminaires d'une étude menée par la Chaire industrielle de recherche sur la construction écoresponsable en bois (CIRCERB) de l'Université Laval indique que les clients «portent une attention particulière à l'environnement du commerce qu'ils fréquentent» et donc que oui, le style architectural est important du point de vue de la clientèle.

Lorsqu'on construit en bois, c'est qu'on veut mettre en valeur les matériaux et on ne le fait presque pas avec l'acier. Pierre Blanchet

Le professeur titulaire de la chaire, Pierre Blanchet, était de passage à Val-d'Or pour présenter les résultats partiels de cette étude aux membres d’Epinex, réunis en assemblée générale. L'organisme a pour mission de faire la promotion de systèmes de construction en bois d'épinette.

Les données récoltées provenaient de sondages distribués aux clients de deux épiceries IGA ayant un style architectural différent. La première succursale, faite d'acier, ne possède pas de puits de lumière et est qualifiée de «standard» par le professeur. La seconde est munie d'une structure de bois et d'un dôme, ce qui est un choix considéré comme novateur pour ce type de commerce. Une attention particulière a été apportée à l'éclairage et à l'importance de ne pas surcharger le supermarché.

«L'observation principale, c'est que les gens portent une attention à l'environnement où ils sont. Dans le IGA en acier, les gens n'y portent pas attention, alors que du côté du IGA muni d'une structure en bois, ça fait partie intégrante de leur expérience», explique M. Blanchet. Les répondants au sondage auraient remarqué et souligné le style architectural.

Le retour du bois

Même si les résultats actuels de l'étude ne permettent pas de conclure hors de tout doute que le bois contribue à améliorer «l'expérience client», le titulaire est convaincu qu'il y a des liens à faire. «Si vous avez des interactions avec des architectes, ils vont vous dire que lorsqu'ils construisent en bois, ils ne construisent pas de la même façon. Ils veulent valoriser la structure, les matières et capturer les qualités dont on parle», mentionne Pierre Blanchet.

Le maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil, a souligné l'importance pour les municipalités de privilégier l'utilisation du bois dans la construction de bâtiments publics. Selon lui, nous assistons à «un retour du bois», alors qu'il avait été délaissé au courant des dernières années. La structure de la salle Hecla Québec, où se tenait la rencontre, est d'ailleurs construite avec cette matière.  

Impacts sur la consommation?

Les résultats finaux de l'étude devraient paraître en octobre et

Une comparaison du volume des ventes dans les commerces en acier et en bois sera également effectuée. L'un des objectifs est de déterminer si un environnement plus agréable et chaleureux a une influence positive sur la consommation.