Sections

La SDBJ appuie un nombre record de projets d'exploration


Publié le 5 décembre 2017

Le camp Martinière de Ressources Balmoral.

©gracieuseté - Ressources Balmoral

MINES. Dans les neuf premiers mois de 2017, la Société de développement de la Baie-James (SDBJ) a appuyé un nombre record de 12 projets d'exploration minière sur son territoire.

La SDBJ intervient financièrement auprès de ces projets via son fonds de placements miniers mis sur pied en 2003 afin de soutenir et stimuler l'exploration minière sur son territoire.

Au 30 septembre, ce fonds avait déjà effectué 12 investissements dans diverses sociétés d'exploration minière pour près de 1,5 M $. Ceux-ci généreront des travaux d'exploration d'une valeur de près de 13,5 M $. Selon la SDBJ, le territoire fait l'objet de jalonnement intensif grâce à une conjoncture favorable du prix des métaux et des marchés financiers

Balmoral et Genesis

«Le territoire de la Baie-James offre un potentiel exceptionnel de découvertes minérales en raison de la diversité des substances et de la présence d’infrastructures routières et aéroportuaires facilitant l’accès au territoire en toute saison. De tels investissements contribuent à l’augmentation des connaissances géoscientifiques et de l’inventaire minéral du territoire, ce qui permet d’attirer d’autres campagnes d’exploration dans les secteurs les plus prometteurs», rappelle Pierre Folco, directeur du portefeuille minier de la SDBJ, dans un communiqué de presse.

Parmi les investissements réalisés depuis le début de l'année, la SDBJ précise ceux effectués dans deux projets qui ont atteint un stade avancé de développement. Il s'agit de celui de Ressources Bamoral pour son projet aurifère La Martinière, situé dans le segment Detour – Matagami. L'autre est celui de Genesis Metals pour son projet aurifère Chevrier, au sud du secteur Chibougamau-Chapais.

Des profits de 5,6 M $

Le fonds de placements miniers de la SDBJ a été créé avec des mises de fonds de 4,2 M $ il y a 14 ans. Il a depuis investi près de 19 M $ dans des projets d'exploration sur le territoire de la Baie-James, en plus de générer des profits de 5,6 M $.

«Tous ces profits sont réinvestis en développement économique sur le territoire de la Baie-James, tant dans le secteur minier que dans les autres secteurs de l’économie. La juste valeur marchande de nos divers fonds d’investissement consacrés au développement économique atteint maintenant près de 14,6 millions de dollars, dont une juste valeur de 6,6 millions de dollars pour notre portefeuille de placements miniers», précise Raymond Thibault, président-directeur général de la SDBJ.