Sections

L’Abitibi-Témiscamingue parmi les destinations motoneige préférée des Américains et des Ontariens


Publié le 10 janvier 2018

L’Abitibi-Témiscamingue demeure une destination motoneige de choix pour les Américains.

©Gracieuseté - Hugo Lacroix

Le magazine American Snowmobiler demande chaque année à ses lecteurs quelles sont leurs destinations motoneige préférées. Cette année, l’Abitibi-Témiscamingue s’est placée en 7e position.

Il s’agit d’une très bonne nouvelle, selon Randa Napky, directrice générale de Tourisme Abitibi-Témiscamingue. «Les Ontariens, c’est encore plus. Ils représentent 30 % des touristes en motoneige chez nous. Depuis 2012, nous consacrons beaucoup d’efforts à la publicité. On a positionné l’Abitibi-Témiscamingue comme une région de motoneige. Les conditions sont idéales ici», a-t-elle confié.

La grande quantité de neige, le climat sec et les magnifiques paysages naturels font de la région l’une des plus belles pour la randonnée, a-t-elle fait valoir.

Développement durable et économie locale

Selon Mme Napky, la motoneige demeure une forme de développement durable, puisque les touristes ont tendance à être très soucieux de l’environnement. «Ils ont presque tous des motoneiges à quatre temps maintenant. Pour les petites localités et leurs stations-service, c’est très important», a-t-elle indiqué.

Marché américain

L’Abitibi-Témiscamingue est la 7e destination préférée des lecteurs d’American Snowmobiler.
Facebook

Bien sûr, les Américains ont surtout tendance à pratiquer la randonnée à motoneige à l’intérieur de leurs frontières, au nord du pays, comme au Michigan ou au Wisconsin, mais quand vient le temps de sortir de leurs sentiers battus, c’est l’Abitibi-Témiscamingue qui est leur coin préféré. La seule autre destination au Canada est Revelstoke en Colombie-Britannique, qui atteint la 10e position dans le palmarès d’American Snowmobiler.

Il faut croire que les efforts de promotion de l’Association touristique régionale portent fruit. «Les motoneigistes sont faciles à rejoindre. Ils consultent beaucoup les revues spécialisées de motoneige», a fait observer Randa Napky. L’organisme investit près de 400 000 $ en publicité annuellement.

En 2013-2014, la région s’était classée en 10e position dans le même palmarès.