Sections

Vitesse Grand V pour le projet Horne 5


Publié le 10 janvier 2018

Falco a débuté en décembre la construction du bâtiment qui abritera le treuil auxiliaire et le treuil de service de la future mine Horne 5.

©Gracieuseté - Ressources Falco

Ressources Falco a décidé de mettre les bouchées doubles pour mener à bien son projet Horne 5 à Rouyn-Noranda, et ce, sur plusieurs fronts en simultané.

Dans une mise à jour sur le développement du projet publiée le 10 janvier, la société montréalaise a fait savoir que la construction du bâtiment qui doit notamment abriter le treuil auxiliaire et le treuil de service de la mine avait débuté en décembre. Il devrait être complété d’ici le début de l’été.

Ce bâtiment permettra à Falco de débuter le dénoyage des galeries de l’ancienne mine Quémont et de réhabiliter son puits de manière sécuritaire. Pour ce faire, la société devra cependant obtenir le certificat d’autorisation du gouvernement du Québec, lequel est toujours à l’étude. Elle devra également obtenir des autorisations d’une tierce partie, dont l’identité n’a pas été révélée.

Falco a par ailleurs été avisée par l’Agence canadienne d’évaluation environnementale que le projet Horne 5 n’allait pas devoir être soumis à une évaluation fédérale. Certaines autres autorisations devront cependant être obtenues d’Ottawa.

Beaucoup de béton

La construction du nouveau Centre Quémont au centre-ville, à la suite d’un accord passé avec la Commission scolaire et la Ville de Rouyn-Noranda pour acquérir le bâtiment qui abritait cette école dans le parc industriel de Noranda, a pour sa part été complétée à 30 %. L’immeuble a été érigé, fermé et préparé pour l’hiver avant la fin de l’année. Si aucun pépin ne survient d’ici là, Falco estime être en mesure de respecter l’échéancier de livraison du nouveau pavillon, soit à la rentrée 2018. La facture de ce projet devrait atteindre 22,5 M $.

Enfin, Falco a procédé, au cours des derniers mois, à l’acquisition de plusieurs terrains et bâtiments stratégiques localisés dans les environs immédiats de la future mine. Le coût total de ces acquisitions s’est élevé à 9 M $.