Sections

Un 29e Gala Les Élites fort en émotions


Publié le 15 avril 2018

Linda Perron-Beauchemin s'est dite touchée par le Prix Yvon-Dufour et Lucille-Plamondon pour avoir bien connu et apprécié ceux qui lui ont donné son nom, mais aussi parce qu'il souligne l'engagement dans la communauté, ce qui est très important pour elle.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

L'humour mordant, parfois grinçant, puis les prises de position tranchées de l'animateur Samian ont donné un ton plutôt inhabituel à la soirée.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Maxime Arseneault, vice-président aux opérations d'Eska (Élite Exploitation/transformation), a souligné tout le travail réalisé par les employés l'an dernier pour ajouter une ligne d'embouteillage en pleine saison forte à l'usine de Saint-Mathieu-d'Harricana.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Kim Blanchette, de la Pharmacie Viens Ahern Blanchette et Lamarre, a accepté l'Élite Nouvelle entreprise décerné à la Clinique Humanessence, en l'absence de la propriétaire Marie-Ève Fortin. Plusieurs améliorations et développements sont à venir en 2018 pour cette première clinique privée en soins infirmiers en Abitibi.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Félix Désaulniers, de la Ferme Plamondon et fils de Barraute, lauréate de l'Élite Persévérance et réussite éducative. Cette entreprise agricole bovine offre notamment des stages aux élèves de l'école Natagan afin de les initier au métier d'agriculteur.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

L'Élite Développement durable a été remporté par le Marché public d'Amos. Sa coordonnatrice Danaë Ouellet a souligné que 17 entreprises ont joint le projet innovateur À go on prend soin de nous en 2017. Ce projet mis sur pieds en collaboration avec la Coalition pour l’acquisition de saines habitudes (CASH), encourage la population de la MRC Abitibi à mieux s’alimenter tout en soutenant les producteurs agroalimentaires locaux.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

La Ferme Lauka Holstein de Saint-Marc-de-Figuery a remporté l'Élite Investissement de 500 000 $ et plus. Ses propriétaires Maxime St-Laurent et Katie Rouillard ont injecté 2 M $ dans la modernisation de leurs installations en 2017.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Agnico Eagle mine LaRonde a reçu l'Élite Innovation, recherche et développement. La mine est devenue la première dans le monde a implanter la technologie cellulaire LTE sous terre.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Construction UBIC, dont on voit ici les copropriétaires Martin Bédard et Jonathan Lemieux, a remporté l'Élite Exportation et développement des marchés. Leur entreprise s’est démarquée par sa mobilité en accomplissant des projets dans plusieurs villes et communautés, telles que Waskaganish, Wemindji et bien d’autres.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Camille Langevin et Shanny Lapointe, de la Clinique d'optométrie Mercier Lapointe Langevin, lauréate de l'Élite Relève, ont souligné tout le travail de 40 ans de Laurent Mercier pour établir la clinique et leur volonté d'adapter l'entreprise aux nouvelles réalités.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Les Productions du Raccourci ont remporté l'Élite Événement pour Amos vous raconte son histoire. Bruno Turcotte a souligné toute l'importance du support que la production reçoit dans la communauté d'affaires, qu'il a chaleureusement remerciée.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Véronique Filion, des Production du Raccourci, a rappelé que bien que Val-d'Or raconte son histoire prendra son envol cet été, Amos vous raconte son histoire sera aussi de retour.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

L'Élite Arts et culture est allé à Pharmacie Viens Ahern Blanchette et Lamarre, soulignant l'implication de l'entreprise dans le milieu des arts et de la culture, une valeur qui est chère aux pharmaciens propriétaires a souligné l'une d'elles, Kim Blanchette.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Forages Rouillier a reçu l'Élite Gestion proactive des ressources humaines. Rémi Nolet, directeur des ressources humaines, a notamment parlé de la campagne « Tatoué Rouillier » qui fut l’un des événements les plus en vogue sur les réseaux sociaux.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Serge Rouillier, également de Forages Rouillier, a aussi insisté sur l'importance des employés au sein de son entreprise. C'est pourquoi rien n'est négligé pour bien les traiter. D'ailleurs, l’entreprise a octroyé une bourse de 40 000$ à dix employés ayant plus de 25 ans de service.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

La Petite boutique est devenue une plus grande boutique, en agrandissant de 7215 pieds carrés, ce qui lui a valu l'Élite Investissement de 500 000 $ et moins. Émue, sa directrice générale Francine Maltais a souligné que 82 % des 265 tonnes de matériel reçues à La Petite boutique ont été déviés du lieu d'enfouissement. Elle a remercié ses employés qui ont dû travailler dans des conditions difficiles pour la durée des travaux.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

La pharmacie Viens Ahern Blanchette et Lamarre a fièrement remporté l'Élite Service à la clientèle, qui est un vote du public. L'un des pharmaciens propriétaires, Christian Viens, a notamment annoncé que la Pharmacie Brunet allait être rénovée et agrandie à Place Centre-Ville Amos.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Le pharmacien propriétaire Michael Ahern a quant à lui souligné la relation privilégiée que la pharmacie a développé avec sa clientèle et ses patients au fil des années, notamment grâce au service à la clientèle. offert par les employés.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Guillaume Lamarre, un autre pharmacien propriétaire, a souligné l'excellent travail des employés au niveau du service à la clientèle, lequel a été reconnu lors du Gala Les Élites.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Geneviève et Marie-Pier Ouellet ont remporté le Coup de coeur du Jury avec leur entreprise Écolovrac.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Récipiendaire du Prix David-Gourd, Robert Cloutier avait le souffle coupé quand il est monté sur la scène.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Pierre Dufour a présenté le Prix Yvon-Dufour et Lucille-Plamondon en compagnie de Stéphan Ferron, de Cain Lamarre. Il a souligné la qualité des nommés dans cette catégorie. «Ce sont tous des gens qui ont à coeur leur milieu, comme mes parents», a-t-il dit.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Linda Perron-Beauchemin

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Le Gala Les Élites a rendu hommage au député François Gendron, qui se retire après plus de 41 ans en continu de politique active. «Mille mercis pour cette considération qui me fait chaud au cœur», a-t-il notamment déclaré.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

Vanessa Collini, lors de l'un des trois numéros du Cirque des Frères Collini.

Photos par L'Écho abitibien/Le Citoyen - Martin Guindon

HONNEURS. On a eu droit à toute la gamme des émotions lors du 29e Gala Les Élites de la Chambre de commerce et d'industrie du Centre-Abitibi (CCICA), présenté sous le thème «Tous pour un, un pour tous», le 14 avril, au Théâtre des Eskers d'Amos.

Joie, fierté et bonheur pour chacun des 15 lauréats de la soirée, qui sont repartis avec un ou deux des 16 prix Élites en jeu. Déception et tristesse sans doute pour ceux des 39 nommés qui sont rentrés bredouilles. Et, rares sentiments lors d'un gala, malaise et indignation. Car si les «claques dans le dos sont de mises» dans une telle soirée, comme l'a dit le président Claude Balleux, les coups de gueule se sont aussi invités, à la surprise générale.

À l'animation, le photographe, comédien, rappeur et poète engagé Samian n'a pas hésité à marteler ses positions tranchées en faveur des droits autochtones et de l'environnement, écorchant au passage différentes industries, dont celle des mines avec insistance. Il les a finalement invitées à une distribution plus équitable des redevances, après un échange constructif sur scène avec Pierre Dufour, venu présenter le prix qui porte le nom de ses parents. Néanmoins, ses sorties ont engendré des malaises parmi les quelque 400 invités, et ce, à plus d'une reprise.

Deux personnalités honorées

Mais revenons au but premier de cette soirée sous la présidence d'honneur d'Aimé Pingi, soit de reconnaître les succès des entreprises et personnalités. Le Prix Yvon-Dufour et Lucille-Plamondon, qui honore chaque année une personnalité engagée dans la communauté, a été remis à Linda Perron-Beauchemin, dont la longue feuille de route touche à la culture, l'éducation, l'environnement, la santé et le sport.

«Les diverses implications que je fais partent d'une base, c'est le développement humain, c'est l'éducation. L'éducation, c'est une priorité, on ne le dira jamais assez. C'est de là que tout part. On donne des outils aux gens pour se développer, développer des communautés plus fortes, plus créatives», a-t-elle notamment déclaré.

Le Prix David-Gourd, qui reconnaît la contribution d'une personnalité ou d'une entreprise au développement économique de son milieu, a été remis à Robert Cloutier, de RNC Minerals. Impliqué dans différents domaines, le président fondateur de la section d'Amos de l'Institut canadien des mines se consacre surtout à faire connaître cette industrie. «C'est sûr qu'il y a un paquet de monde autour, ça ne se fait pas tout seul. Merci tout le monde, et on continue de s'impliquer», a lancé celui qui a d'abord remercié sa conjointe qui lui permet d'en faire autant.

Coup de cœur et autres prix

Le Coup de cœur du Jury est Écolovrac, une entreprise écoresponsable qui s'inscrit dans le mouvement zéro déchet. La pharmacie Viens Ahern Blanchette et Lamarre est la seule à avoir raflé deux prix, dont l'Élite du Service à la clientèle voté par 1500 citoyens. Elle a aussi obtenu l'Élite Arts et affaires.

Deux entreprises agricoles ont été honorées: Ferme Plamondon et fils de Barraute avec l'Élite Persévérance et réussite éducative, puis Lauka Holstein de Saint-Marc-de-Figuery pour l'Investissement de 500 000 $ et plus, elle qui s'est modernisée au coût de 2 M $. On pourrait même ajouter Le Marché public d'Amos dans la catégorie Développement durable.

Les acrobates Vanessa Collini, François Bédard et Samantha Trudel, cofondateurs du Cirque des Frères Collini de Rouyn-Noranda, en ont mis plein la vue. Alliant le bois et l'acier, les trophées étaient une création conjointe de Mathieu Gnocchini, de Noc Design, et Caroline Arbour, de Scaro.

 

Les lauréats

Prix Yvon-Dufour et Lucille-Plamondon
Linda Perron-Beauchemin

Prix David-Gourd   
Robert Cloutier

Coup de cœur du Jury   
Écolovrac

Service à la clientèle     
Pharmacie Viens Ahern Blanchette et Lamarre

Investissement 500 000 $ et +      
Ferme Lauka Holstein

Investissement 500 000 $ et -       
La Petite boutique

Gestion proactive des ressources humaines
Forages Rouillier

Arts et affaires
Pharmacie Viens Ahern Blanchette et Lamarre

Événement    
Les Productions du Raccourci

Relève    
Clinique d'optométrie Mercier Lapointe Langevin

Exportation et développement des marchés
Construction UBIC

Innovation, recherche et développement     
Agnico Eagle mine LaRonde

Développement durable 
Marché public d'Amos

Persévérance et réussite éducative     
Ferme Plamondon et fils

Nouvelle entreprise
Clinique Humanessence

Exploitation et transformation
Eska