Sections

Les mines abitibiennes d’Agnico Eagle ont versé 92 M $ à l’État québécois en 2017


Publié le 8 juin 2018

À elle seule, la mine LaRonde a versé 22 485 950 $ en droits miniers globaux directs en 2017.

©Gracieuseté - Agnico Eagle

Les redevances, impôts, taxes et autres paiements versés au gouvernement du Québec par Agnico Eagle pour les trois mines qu’elle détient à 100 % en Abitibi-Témiscamingue ont totalisé près de 92 M $ en 2017.

Le Rapport sommaire de développement durable de la société minière révèle que pour l’exercice financier 2017, la contribution des mines LaRonde, Goldex et Lapa aux coffres de l’État québécois a atteint 91 720 814 $. De ce montant, 22 716 772 $ ont été versés en redevances et impôts miniers.

Durant le même exercice, les trois mines abitibiennes d’Agnico Eagle ont généré une marge d’exploitation de 393,5 M $. Il s’agit du résultat qu’on obtient à partir des produits d’exploitation tirés des activités minières, desquels sont soustraits les coûts de production. Les redevances et impôts miniers versés par la société en 2017 correspondraient donc à 5,8 % de ce montant.

Parmi les autres contributions d’Agnico Eagle figurent 13 719 339 $ en impôts sur la masse salariale (payés par l’employeur), 53 836 295 $ en impôts à la source (payés par les employés), 1 138 249 $ en taxes municipales, 196 244 $ en concessions et en baux miniers ainsi que 113 915 $ en taxes de vente non remboursables.

Le Rapport sommaire de développement durable d’Agnico Eagle mentionne également la valeur des droits miniers payés par chacune de ses trois mines, de 2010 à 2017. Pour LaRonde, le total de ces huit années équivaut ainsi à 119 214 560 $, il est de 55 746 400 $ pour Goldex, tandis qu’il atteint 54 956 250 $ pour Lapa.