Sections

La Corne allège le fardeau de ses contribuables


Publié le 13 janvier 2018

La Corne

©gracieuseté

MUNICIPAL. La Corne profite de la présence de la mine North American Lithium sur son territoire pour alléger le fardeau fiscal de ses contribuables et améliorer leur qualité de vie.

Le conseil de la municipalité de 720 habitants a adopté le 12 décembre un budget équilibré de 1,2 M $. Celui-ci prévoit une baisse de 10 % du taux de la taxe foncière générale, qui passe de 0,75 à 0,6716 $ du 100 $ d'évaluation pour les immeubles résidentiels. «On doit se situer parmi les plus bas taux dans la MRC Abitibi, derrière La Motte», estime le maire Éric Comeau.

La taxe sur la collecte et le traitement des matières résiduelles baisse de 208 à 202,15 $, alors que celle pour la vidange systématique des fosses septiques demeure à 109,58 $. La Municipalité a aussi pris la décision de rembourser complètement l'emprunt pour l'achat du camion incendie à même ses surplus, ce qui lui permet d'abolir la taxe spéciale de 68,23 $.

C'est donc dire que pour une résidence de la valeur moyenne estimée à 160 834 $ à La Corne, le propriétaire paiera au total 177,21 $ de moins en 2018.

Plus cher pour les industries

Les immeubles non résidentiels font face à une légère hausse, passant de 1,55 à 1,5716 $ du 100 $ d'évaluation, mais leurs propriétaires devraient bénéficier d'une remise de taxes qui ramènera leur taux aux alentours de 1 $.

La Municipalité a profité de la nouvelle latitude offerte par la loi 122 pour adopter un taux de taxe spécifique pour les immeubles industriels. Celui-ci a été fixé à 1,8006 $ du 100 $ d'évaluation. «Ça peut sembler élevé, mais c'est encore très raisonnable quand on compare à ce qu'on retrouve dans les autres municipalités. Malartic, par exemple, impose un taux de 3,25 $», affirme Éric Comeau.

De plus, le conseil profitera de ces revenus additionnels pour investir 25 000 $ de plus dans l'amélioration du réseau routier, ce qui devrait permettre d'absorber la hausse des coûts de l'entretien de la route du Lithium entraînée par la présence de la mine.

Un surplus de 700 000 $

La Corne est parvenue à dégager un surplus de 700 000 $ en 2017, ce qui correspond essentiellement à l'aide financière obtenue de Québec pour la présence d'une mine à ciel ouvert sur son territoire.

«On veut investir dans une signalisation et des avancées de trottoirs pour faire réduire la vitesse sur la route 111 au village. On souhaite aménager un parc à jeux d'eau et un terrain de tennis adjacents à l'école, pour lui donner vocation unique de type multisport ou plein air. On travaille aussi avec Landrienne et Saint-Marc sur une solution commune pour le compostage, puisqu'on n'est pas dans le projet de plateforme de la MRC», précise le maire Comeau.

La Corne veut aussi investir dans l'embellissement du village durant la période des Fêtes, comme elle l'a fait avec les nouveaux éclairages extérieurs à l'église. Elle procède à la réfection de son bureau municipal et souhaite étudier la possibilité de développer son camping. Elle crée aussi des réserves financières, notamment pour le renouvellement de sa machinerie.