Sections

Les OMH se regrouperont dans la MRC Abitibi


Publié le 13 mai 2018

Les offices municipaux d'habitation administrent les habitations à loyaux modiques (HLM) comme celui-ci.

©L'Écho abitibien/Le Citoyen - Archives

HABITATION. La MRC Abitibi a donné son aval le 18 avril au projet de regrouper au sein d'un seul organisme les cinq offices municipaux d'habitation (OMH) sur son territoire.

Le projet s'inscrit dans la réforme de la Société d'habitation du Québec, qui souhaite faire passer le nombre d'HLM de 538 à 110 au Québec. Les OMH devront dorénavant gérer des parcs de plus de 100 logements destinés aux personnes et familles à faible revenu. Le regroupement en comptera plus de 150.

«Il y avait deux propositions sur la table. La MRC pouvait prendre en charge la gestion des logements ou la déléguer à un nouvel organisme territorial. Les OMH ont présenté un projet d'entente de regroupement à leurs conseils municipaux respectifs, qui l'ont accepté. Alors la MRC vient d'accepter de déléguer les pouvoirs à ce futur organisme», explique le préfet Sébastien D'Astous.

Cinq OMH, huit municipalités

Le nouvel organisme, qui recevra l'aide de la SHQ pour se mettre en place, devrait voir le jour dans la prochaine année. Il regroupera les cinq OMH du territoire, qui gèrent des logements dans huit municipalités.

L'OMH d'Amos a actuellement la responsabilité des habitations à loyer modique sur son territoire en plus de celles des municipalités de La Motte, Saint-Marc-de-Figuery et Rivière-Héva. Les municipalités de Barraute, La Corne, Landrienne et Saint-Félix-de-Dalquier possèdent leur propre office municipal d'habitation.

«On conserve les mêmes employés et chaque municipalité continuera d'assumer les mêmes dépenses pour les logements situés sur leur territoire (10 % du déficit). Ce sera plus simple à gérer pour la SHQ, mais aussi pour nous, avec une seule comptabilité, une seule reddition de compte, etc.», estime le préfet D'Astous.