Sections

On vise plus de 500 paniers de Noël dans la Vallée-de-l’Or


Publié le 13 novembre 2017

La Grande Guignolée des médias se veut toujours une activité très importante pour la campagne des paniers de Noël de la Vallée-de-l’Or.

©Photo – Archives

La barre est haute, mais au Comité des paniers de Noël de la Vallée-de-l’Or, on a bon espoir de connaître une aussi bonne récolte qu’en 2016.

La campagne 2017 débute ce lundi (13 novembre) et les gens qui souhaitent recevoir un panier de Noël ont jusqu’au 24 novembre pour s’inscrire en composant le 819-874-NOEL.

«Nous avons remis 545 paniers l’an passé (pour ainsi fracasser l’objectif de 485) et on aimerait à nouveau répondre à la demande cette année, mentionne Geneviève Larche, responsable de l’organisation.

«Ça va dépendre de la générosité de la population, mais nous pouvons être optimistes, puisqu’on commence déjà à se faire solliciter par les entreprises et les clubs sociaux», souligne-t-elle.

Besoins de toutes sortes

Le Comité des paniers de Noël de la Vallée-de-l’Or ouvrira son local le 21 novembre près du Dollarama, au Carrefour du Nord-Ouest de Val-d’Or. Jusqu’au 14 décembre, du mardi au samedi, les citoyens pourront y apporter leurs dons, qui serviront à la confection des paniers.

Comme à chaque année, les besoins ne sont pas seulement en argent, mais en produits de toutes sortes. «Entre autres choses, nous avons besoin de jouets, de denrées non périssables, de produits d’hygiène et de produits pour bébés», indique Geneviève Larche.

Activités bénéfices

C’est le 16 décembre que l’organisation prévoit distribuer les paniers de Noël dans les foyers qui auront été sélectionnés. «En comptant la Grande Guignolée des médias, 300 bénévoles seront impliqués dans la campagne des paniers de Noël», signale Mme Larche.

Outre la Grande Guignolée, qui aura lieu le 7 décembre, la campagne des paniers de Noël de la Vallée-de-l’Or bénéficiera de deux autres activités devenues des traditions, soit le Déjeuner des pompiers (le 1er décembre) et le Match du toutou des Foreurs (le 9 décembre face aux Wildcats de Moncton).

«La Grande Guignolée et le Déjeuner des pompiers ont rapporté plus de 30 000 $ chacun l’an dernier, relate Geneviève Larche. Beaucoup de gens commencent à entrer dans l’esprit des Fêtes avec la Grande Guignolée», fait-elle remarquer.