Sections

Mieux outillés pour développer des projets sociaux


Publié le 11 février 2018

En juin 2016, une douzaine de partenaires s'étaient engagés à porter les actions de la nouvelle politique de développement social de la MRC Abitibi en posant un geste symbolique.

©L'Écho abitibien/Le Citoyen - Archives

COMMUNAUTÉ. L'Instance territoriale de l'alliance (ITA) de la MRC Abitibi change de nom et s'incorpore afin de faciliter la réalisation de projets sociaux sur le territoire.

Mise sur pied en 2013 pour gérer le Fonds québécois d'initiatives sociales (FQIS), l'ITA est composée de différents acteurs du milieu. Elle a appuyé 22 projets, pour des sommes totalisant 419 000 $. Elle a aussi préparé le plan d'action et la politique de développement social pour le territoire de la MRC Abitibi, dévoilés en 2016.

Toutefois, lors d'une rencontre, les différentes tables de concertation ont identifié comme problème l'accès à un organisme pouvant agir comme fiduciaire pour des projets favorisant le développement social sur le territoire depuis que le rôle du CLD Abitibi a été modifié. L'urgence d'agir se fait d'autant plus sentir depuis que Québec a annoncé son intention de reconduire le FQIS.

«Force était d’admettre que nous avions besoin collectivement d’une organisation incorporée qui accepterait d’agir à ce titre et assumer les responsabilités légales. Les partenaires de l’ITA en sont venus à la conclusion que nous devions remédier à la situation pour ainsi obtenir toutes les sommes qui pourraient être disponibles prochainement», fait valoir Carole Boucher.

Un nom plus représentatif

Cette dernière est la répondante du Regroupement des partenaires en développement social d’Amos-région, qui prend le relais de l'Instance territoriale de l'alliance. Le nouvel organisme est incorporé et poursuivra la concertation en plus de faciliter la réalisation de projets sociaux.

Le nouveau nom de l'organisme permet aussi de mieux refléter les actions réalisées et à venir par les partenaires qui y sont réunis. On parle du Cégep, du Centre intégré de santé et de services sociaux, du Centre local d’Emploi, de la Commission scolaire Harricana, de la Corporation de développement communautaire d’Amos, d'Énergie famille, du Mouvement de la relève d’Amos-région, de la MRC Abitibi, de la Table enfance famille, de la Ville d’Amos et de l'UQAT.