Sections

Dix-huit œuvres louées par des entreprises à Amos


Publié le 11 février 2018

Ambassadrice du programme durant les premières éditions, la notaire Sylvie Gagnon (à gauche) a fait la location de deux œuvres d'art, dont <@Bvi>Paysages d'hiver 3D<@$p> de l'artiste Denise Filion (à droite).

©gracieuseté – Sylvie Coulombe

ARTS VISUELS. Le programme de location d'œuvres d'art de la bibliothèque municipal d'Amos permettra à près d'une vingtaine d'œuvres d'artistes locaux de rayonner dans les locaux d'une dizaine d'entreprises, commerces et professionnels.

Une grande partie des artistes dont les œuvres étaient offertes en location dans le cadre du programme de la bibliothèque municipale et de la Société des arts Harricana.
gracieuseté – Sylvie Coulombe

Ce projet-pilote mené de concert avec la Société des arts Harricana vise à encourager le développement des artistes locaux tout en sensibilisant les entreprises à leur travail. Ils sont 22 cette année à avoir soumis 47 œuvres pour la soirée de lancement qui a eu lieu le 25 janvier à la Maison de la culture d'Amos.

Lors de l'événement, les représentants des entreprises ont fait le choix des œuvres qui les intéressaient le plus. Par la suite, on a procédé à une pige afin de simuler une vente aux enchères. En tout, 18 œuvres ont ainsi trouvé preneurs auprès de 10 locateurs.

«C'est une 3e édition réussie, selon les commentaires recueillis autant du côté des artistes que des entreprises. Le nombre d’œuvres louées a augmenté et nous avons pu recevoir trois nouvelles entreprises qui participaient pour la première fois», a fait valoir Cloé Gingras, responsable de la bibliothèque municipale d'Amos.

Diane Morin, Rollande Brochu Larouche et Sylvie Coulombe, de la Société des arts Harricana, entourent Cloé Gingras, responsable de la bibliothèque municipale d'Amos.
gracieuseté – Sylvie Coulombe

Livraison clés en main

Dans les jours qui ont suivi, des représentants de la bibliothèque municipale et de la Société des arts Harricana ont procédé à la livraison des œuvres louées. C'est aussi lors de la livraison que les contrats de location ont été signés. Ce nouveau processus clés en main a permis d'alléger et simplifier la soirée du 25 janvier.

Les locateurs pourront conserver les œuvres louées pendant 12 mois au coût de 100 $ (plus les taxes). S'ils décident à terme de conserver les œuvres, ils pourront les acheter en déduisant le coût de location de leur prix de vente.

Vers une 4e édition?

Il s'agissait de la dernière année de ce projet-pilote de trois ans. La bibliothèque municipale et la Société des arts Harricana doivent maintenant se pencher sur la suite des choses. Le rapport s'avère concluant, ce qui laisse entrevoir un possible retour de l'activité l'an prochain.