Sections

Petits bonheurs propose 35 activités aux tout-petits


Publié le 18 avril 2018

Près de 35 activités composeront la troisième édition du festival Petits bonheurs Abitibi-Témiscamingue.

© L'Écho/Le Citoyen – Pierre-Olivier Poulin

L'événement Petits bonheurs Abitibi-Témiscamingue a dévoilé mercredi matin la programmation pour sa troisième édition, qui se déroulera du 28 avril au 31 mai dans 25 organismes et lieux répartis aux quatre coins de la région.

Un total de 35 activités artistiques et culturelles seront proposées aux enfants de 0 à 6 ans. Les organisateurs ont voulu proposer l'offre la plus diversifiée possible pour maximiser l'expérience.

Au programme: cinéma, conte, bricolage, danse, musique et plusieurs autres domaines seront au rendez-vous.

«Quelqu'un n'a jamais vu de théâtre, c'est certain qu'il n'aimera pas ça et ne développera des aptitudes pour cette activité. C'est ce qui est merveilleux avec Petits bonheurs. Les jeunes auront une panoplie d'activités et ne pourront pas juste se concentrer sur la lecture, par exemple», a fait savoir Benoît Turcotte, président de la Caisses Desjardins de l'Est de l'Abitibi, partenaire de l'événement.

«Des études récentes ont prouvé que les enfants qui ont été exposés à l'art tôt dans leur vie sont plus coopératifs, sont meilleurs dans leurs interactions et développent une plus grande autonomie. On pense souvent que la culture, c'est pour une clientèle éduquée, mais c'est faux», a expliqué le directeur artistique de l'Agora des arts, Étienne Jacques.

Des artistes de plusieurs origines

Un spectacle du marionnettiste Anthony Duquette a lancé les activités du festival.
L'Écho/Le Citoyen – Pierre-Olivier Poulin

Composée en grande partie de créateurs locaux, le Festival présentera également des artistes originaires de l'autre côté de l'Atlantique. En plus de la troupe Imaginart originaire d'Espagne, les tout-petits pourront assister à la performance de Cédric Guyomard et de Vincent Perrigault, deux compositeurs acoustiques belges.

L'importance d'être partout

Le festival s'est fait un devoir de proposer des activités dans l'ensemble de la région. Les MRC de l'Abitibi, de l'Abitibi-Ouest, de Témiscamingue et de la Vallée-de-l'Or et la Ville de Rourn-Noranda accueilleront toutes une part de la programmation. Une bonne nouvelle pour les familles un peu plus éloignées et pour les artistes eux-mêmes.

«Pour les diffuseurs, c'est primordial, car ça nous permet de faire venir des productions de l'extérieur. S'ils venaient juste à Rouyn-Noranda ou Val-d'Or, ces derniers seraient moins enclins à participer. En faisant une tournée d'une douzaine de représentations, c'est certain que c'est plus alléchant pour eux», a précisé Étienne Jacques.