Sections

Matériaux Blanchet plaide coupable et paiera 24 500 $


Publié le 29 janvier 2018

Depuis l'accident de 2016, l’alimentation qui provenait de l’usine a été coupée et ne se rend plus dans la benne (notre photo) et lorsque des travaux de soudure sont effectués, la benne est nettoyée, ce qui vient éliminer les risques d'incendie.

©gracieuseté

JUSTICE. Matériaux Blanchet a plaidé coupable au constat d'infraction émis par la CNESST dans le dossier de l'accident de travail qui a couté la vie à Pierre Giasson. Elle acquittera une amende de 24 500 $.

L'accident est survenu le 6 mai 2016 à la scierie amossoise. M. Giasson, soudeur chez Matériaux Blanchet depuis près de 15 ans, avait été gravement brûlé alors qu'il s'affairait à réparer une plaque d'acier endommagée à l'extérieur d'une benne à planures dans la cour de l'entreprise. Il est décédé des suites de ses blessures deux mois plus tard.

Dans son rapport d'enquête rendu public en avril 2017, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) avait conclu qu'une méconnaissance des risques d'inflammation des poussières combustibles et des méthodes d'extinction à appliquer lors des travaux de soudure était en cause. Elle avait exigé que des correctifs soient apportés avant que la scierie ne puisse réaliser à nouveau de tels travaux.

Constat d'infraction

La CNESST a aussi émis un constat d'infraction en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail. Elle reprochait à Matériaux Blanchet d'avoir «par action ou par omission, agit de manière à compromettre directement la santé, la sécurité ou l'intégrité physique d'un travailleur lors de l'exécution de travaux sur une benne à planures, commettant ainsi une infraction à l'article 237». L'entreprise était passible d'une amende se situant entre 16 317 $ et 65 269 $.

La cause en matière pénale a été entendue devant la Cour du Québec, le 29 janvier, au Palais de justice d'Amos. Matériaux Blanchet a immédiatement plaidé coupable et le juge de paix magistrat Claude Boulianne a entériné la recommandation commune des deux parties pour une amende de 24 500 $. Elle dispose de six mois pour l'acquitter.

Collaboration maximale

«M. Giasson était un homme d'expérience respecté et un bon employé. Nous souhaitions collaborer au maximum», a précisé dans un communiqué le président Jean Carrier, réitérant les condoléances de son entreprise à la famille et aux amis de la victime.

Matériaux Blanchet assure qu'elle est soucieuse de la santé et de la sécurité de ses employés. Elle affirme avoir développé un programme de formation et mis en place toutes les mesures nécessaires pour éviter qu'un tel accident ne se reproduise.