Sections

Accusé d’avoir incendié l’édifice où il logeait


Publié le 8 janvier 2018

Jean-Bernard Bernier a été accusé de l’incendie qui a endommagé un édifice à logements de la rue Taschereau Est. L’adresse qu’il a fournie aux policiers confirme qu’il était l’un des locataires de l’endroit.

©La Frontière - Patrick Rodrigue

Un des locataires de l’endroit devra répondre en justice de l’incendie qui a endommagé un édifice à logements de la rue Taschereau Est, le 7 janvier à Rouyn-Noranda.

Représenté par Me Pierre Grygiel, Jean-Bernard Bernier, 32 ans, a comparu le 8 janvier au Palais de justice de Rouyn-Noranda devant la juge Christine Lafrance. Des accusations d’avoir causé par le feu des dommages à un bâtiment sans se soucier du fait que celui-ci était occupé et de possession d’une arme dans un dessein dangereux ont été déposées contre lui.

La procureure de la Couronne, Me Émilie Larose, s’est opposée à la libération de Bernier. Les deux avocats ont donc convenu de revenir au Tribunal le 12 janvier pour l’étape de l’enquête sur remise en liberté. D’ici là, Bernier, qui avait été arrêté le 7 janvier, peu après l’intervention des pompiers, demeurera sous les verrous à titre préventif.