Sections

Justin Bresaw sera jugé à Chicoutimi


Publié le 11 avril 2018

Justin John Bresaw, au moment de son arrestation en novembre 2012 en Floride, où il s'était enfui après les faits qui lui sont reprochés.

©gracieuseté – Bureau du shérif du comté de Leon

JUSTICE. Le juge Raymond Pronovost, de la Cour supérieure, a tranché. Justin John Bresaw, 40 ans, subira son second procès pour triple meurtre dans le district judiciaire de Chicoutimi.

Le tribunal a rendu sa décision le mercredi 11 avril, à l'ouverture des assises pour le prochain terme judiciaire. Le juge Pronovost avait entendu la requête en changement de venue de l'avocate de Bresaw, Me Julie Bolduc, une semaine plus tôt à Amos.

Cette audience est d'ailleurs toujours frappée d'une ordonnance de non-publication, ce qui nous empêche de donner les motifs de la décision du juge. «J'ai lu la jurisprudence et la requête […] et je vais ordonner le changement de venue dans ce dossier. Le procès va se tenir à Chicoutimi», a-t-il notamment déclaré en visioconférence au Palais de justice d'Amos.

L'article 599 du Code criminel permet au tribunal d'ordonner qu'un procès se tienne dans un autre district judiciaire si la chose paraît utile aux fins de la justice.

Pas avant 2019

Le juge a aussi évoqué une évaluation psychiatrique de l'accusé qui visait à déterminer son aptitude à subir son procès. Il a toutefois poursuivi les procédures dans le dossier, ce qui permet de déduire qu'il a été jugé apte.

Ce n'est toutefois que lors de la prochaine ouverture des assises, le 12 septembre à Amos, que le juge fixera la date de ce second procès devant jury. Celui-ci devrait avoir lieu au cours de l'hiver ou du printemps 2019.

Le juge Pronovost a indiqué qu'il tenait compte du fait que Me Bolduc allait aussi devoir préparer le procès pour meurtre de Lévis Landry, qu'il a fixé plus tard en après-midi au 10 septembre à Val-d'Or. «La priorité revient à M. Landry, qui est détenu dans cette affaire et qui n'a toujours pas subi de procès», a-t-il notamment fait valoir.

Un deuxième procès

Justin Bresaw avait présenté une défense de non-responsabilité criminelle pour cause de troubles mentaux lors d'un premier procès tenu à Val-d'Or, à l'automne 2015. Une thèse à laquelle n'avait pas adhéré le jury, qui l'a déclaré coupable du meurtre au premier degré de Diane Duhaime et René Deschatelets ainsi que du meurtre au second degré de Jean-Guy Labelle, pour des faits qui remontent au 17 septembre 2012 à Amos.

La décision a été portée en appel par la défense. Estimant que le juge qui a présidé le procès avait erré dans ses directives au jury, la Cour d'appel a ordonné en août dernier la tenue d'un nouveau procès. Bresaw demeure détenu.