Sections

Félix Boutin lancera sa saison de vélo en France


Publié le 3 novembre 2017

Félix Boutin, revêtant le maillot de l'équipe du Québec au Tour de l'Abitibi, en juillet dernier.

©TC Média - Archives

L'Amossois Félix Boutin rejoindra Team Macadam's Cowboys en France, où il entamera sa carrière senior dès le 1er février, avant de la poursuivre au Québec à compter du mois de juin.

L'athlète de 18 ans rejoindra l'équipe française avec le Trifluvien Guillaume Davidson, avec qui il s'est lié d'amitié en ayant couru avec lui au sein de l'équipe junior abitibienne Iamgold durant les deux dernières saisons. Ils seront logés à Nancy, dans l'est du pays, et il poursuivra ses études collégiales par correspondance.

«En Matapédia cet été, un contact nous a recommandés à eux. Leur président (Laurent Goglione) a couru au Québec pendant deux ans et il a toujours dit qu'il aimerait avoir des Québécois dans son équipe. Au début, ils voulaient qu'on soit là durant toute la saison, soit jusqu'en septembre, mais nous ont voulait revenir faire notre saison ici à l'été. On a fini par trouver un terrain d'entente», explique Félix Boutin.

Team Macadam's Cowboys évolue dans la division 3 du cyclisme en France. Elle aspire monter au moins en division 2 d'ici 2020. «Ça veut surtout dire que pour les Coupes de France, on va courir en division 3. Mais pour la plupart des autres courses, on va courir avec des cyclistes de division 2 et de division 1, dont certains d'autres pays européens», souligne le vice-champion canadien junior sur route.

Préparation et expérience

Félix Boutin voit plusieurs avantages à évoluer en France dès février prochain. «D'abord, ce sera une bonne préparation pour la prochaine saison ici. Ça va nous mettre en forme. On devrait participer à environ une course par semaine à partir de la mi-février», souligne-t-il.

Puis, il y a toute l'expérience de courir dans le peloton français. «C'est très différent là-bas. Les routes sont étroites, il y a des pavés, plus de montées et ça roule fort, plus fort qu'ici en général. Il y a beaucoup d'attaques. On devrait beaucoup apprendre», fait-il valoir.

Il pourrait même vivre la légendaire course Paris-Roubaix Espoirs, alors que Team Macadam's Cowboys a déposé la candidature de son équipe espoir pour y participer. Cette course destinée aux moins de 23 ans en sera à sa 51e édition en mai 2018.

Des résultats?

À sa première année senior, d'autant plus en territoire européen, le sprinteur abitibien ignore jusqu'à quel point il peut s'attendre à obtenir des résultats.

«Je pense que ça pourrait arriver dans les courses de division 3, en fin de séjour en France. En même temps, je ne sais tellement pas à quoi m'attendre comme calibre. Mais j'ai vraiment hâte», affirme Félix Boutin.